Le point Vétérinaire n° 310 du 01/11/2010
 

RADIOLOGIE

Quel est votre diagnostic ?

Anne-Sophie Bedu-Leperlier*, Fouzia Stambouli**


*Unité d’imagerie médicale
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort
**Unité d’imagerie médicale
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort

Qualité de l’image

→ La densité, le contraste, la netteté et le positionnement sont corrects.

→ Le cliché de profil est discrètement en rotation.

→ La phase de la respiration est correcte, c’est-à-dire en fin d’inspiration sur les deux clichés.

Description de l’image radiographique

→ La densité thoracique est modérément augmentée de manière généralisée avec de nombreuses images en anneaux, traduisant une opacification broncho-interstitielle.

→ Une lésion focale, d’opacité liquidienne, de contour net et de forme semi-circulaire est visible dans la partie cranio-ventrale de l’hémithorax gauche, en regard de la quatrième côte. La paroi thoracique latérale gauche est discrètement tuméfiée à cet endroit. La lésion est localisée dans la zone de projection des poumons sur les deux incidences. Sa situation périphérique ainsi que sa continuité avec la paroi thoracique ne permettent pas de déterminer si la lésion a une origine pulmonaire ou extrapulmonaire.

→ Plusieurs signes radiographiques permettent de déterminer cette origine. La lésion présente une base large : son bord externe est plus large que son bord interne. Ce signe indique avec certitude que cette lésion n’est pas pulmonaire mais extrapleurale ou pariétale. Sur l’incidence ventro-dorsale, en regard de la lésion, les côtes 4 et 5 sont anormalement écartées et le bord latéral de la quatrième côte a un contour peu net. Sur l’incidence latérale, la lésion est centrée sur la quatrième côte et se situe en regard de la moitié ventrale du thorax. À ce niveau, la quatrième côte s’arrête brutalement en regard du bord dorsal de la masse et n’est plus visible dans toute sa partie distale. Ces signes indiquent une lyse de la partie distale de la quatrième côte gauche.

Interprétation

→ La lésion pariétale thoracique est probablement d’origine costale. Son caractère très agressif (destruction complète d’une portion de la quatrième côte) est fortement évocateur d’un processus tumoral (ostéosarcome, chondrosarcome, hémangiosarcome, fibrosarcome, etc.).

→ L’opacité broncho-interstitielle généralisée est une modification classique et normale de l’aspect radiographique pulmonaire du chien âgé.

→ L’examen échographique de la lésion a permis de confirmer la localisation costale et de réaliser des cytoponctions qui ont mis en évidence un ostéosarcome.

DISCUSSION

→ Toute masse issue de la paroi thoracique ou du diaphragme est extrapleurale [2].

→ Ces masses sont fréquemment issues des côtes, mais peuvent aussi provenir du tissu conjonctif, des muscles ou des nerfs.

→ Les signes suivants sont considérés comme très évocateurs d’une lésion extrapleurale ou pariétale [2, 3] :

– lésion localisée en périphérie de la cage thoracique, bien circonscrite, à base large et au bord convexe par rapport aux poumons ;

– absence d’atteinte pleurale associée (épanchement, par exemple) ;

– réaction périostée le long des côtes avec ou sans lyse costale visible ;

– effet de masse avec élargissement des espaces intercostaux en regard de la lésion.

→ D’autres examens d’imagerie comme l’échographie ou la fluoroscopie peuvent également être utiles pour confirmer la localisation de la lésion [2].

Références

  • 1. Orton EC. Thoracic wall. In: Textbook of Small Animal Surgery. 3rd ed. Ed. Slatter, Saunders. 2003: 373-387.
  • 2. Suter PF. Lesions of the thoracic wall. Extrapleural diseases. In: Thoracic Radiography: A text atlas of thoracic diseases of the dog and cat. Ed. Suter and Lord. 1984: 161-176.

Présentation clinique Une chienne bouvier turc âgée de 12 ans est présentée à la consultation pour plusieurs masses mammaires apparues quelques semaines auparavant. L’examen clinique révèle un bon état général. Les masses sont de consistance ferme et semblent adhérentes aux plans profonds. Un bilan d’extension thoracique est proposé. Des radiographies thoraciques de face et de profil sont réalisées.

Présentation clinique Une chienne bouvier turc âgée de 12 ans est présentée à la consultation pour plusieurs masses mammaires apparues quelques semaines auparavant. L’examen clinique révèle un bon état général. Les masses sont de consistance ferme et semblent adhérentes aux plans profonds. Un bilan d’extension thoracique est proposé. Des radiographies thoraciques de face et de profil sont réalisées.

Ostéosarcome costal chez une chienne

Radiographie de profil droit du thorax. 1 : Lésion d’opacité liquidienne ; 2 : Arrêt brutal de la quatrième côte gauche ; 3 : Côte non visible dans la zone dessinée : lyse de la partie distale de la quatrième côte gauche.

Ostéosarcome costal chez une chienne

Radiographie de face (ventro-dorsale) du thorax. 1 : Lésion d’opacité liquidienne ; 2 : Bord interne de la lésion ; 3 : Bord externe de la lésion : base large ; 4 : Élargissement du quatrième espace intercostal et bord latéral de la quatrième côte peu net.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité