Le point Vétérinaire n° 307 du 01/07/2010
 

Parasitologie canine

Pratique

SUR ORDONNANCE

Jean-Dominique Puyt*, Patrick Bourdeau**, Hervé Pouliquen***


*Unité de pharmacologie et toxicologie
**ENV de Nantes, Oniris-Nantes, Atlanpôle, La Chantrerie
44307 Nantes Cedex
***Unité de dermatologie, parasitologie et mycologie
****ENV de Nantes, Oniris-Nantes, Atlanpôle, La Chantrerie
44307 Nantes Cedex
*****ENV de Nantes, Oniris-Nantes, Atlanpôle, La Chantrerie
44307 Nantes Cedex

Les spécialités adaptées à la prise en charge de la pulicose chez les chiens de grande taille sont en très petit nombre. Le nitenpyram est le principe actif d’un médicament trop peu prescrit.

Une chienne terre-neuve d’environ 70 kg présente une dermatite par hypersensibilité aux piqûres de puces (DHPP) qui a constitué le motif de consultation. Elle vit seule dans un jardin fermé.

Un traitement antiparasitaire doit être instauré.

Capstar 57 mg®

Une action adulticide immédiate

Capstar 57 mg® se présente sous forme de comprimés destinés à la voie orale à base de nitenpyram. Ce néonicotinoïde se fixe sur les récepteurs nicotiniques postsynaptiques de l’acétylcholine.

La particularité de cette présentation galénique est que le nitenpyram est très rapidement et complètement résorbé par voie orale. Son action commence moins de 30 minutes après l’ingestion et atteint 90 % de son efficacité en moins de 6 heures. Son élimination par voie urinaire est très rapide, d’où une demi-vie plasmatique de l’ordre de 3 heures chez le chien. Elle est très rapide puisque 90 % de la dose administrée est éliminée dans les 24 heures. La durée d’action de cette molécule est donc très brève par rapport aux formulations pour-on qui agissent sur plusieurs semaines.

La cible du nitenpyram est uniquement les puces adultes. Il ne possède donc aucune action préventive et n’est pas ovicide.

Cette présentation orale présente l’avantage sur les présentations spot-on d’un effet beaucoup plus puissant, avec une destruction complète des adultes sur tout le corps. En effet, une puce sur un chien le pique plusieurs fois par jour, ce qui permet l’ingestion à coup sûr de l’insecticide. De plus, cette présentation en 57 mg est pratiquement la seule pour traiter les chiens de très grande taille par la prise de deux comprimés en même temps.

Le choix de renouveler le traitement 48 heures plus tard se discute selon le degré supposé de contamination de l’environnement du chien par les puces, et ce d’autant que le vétérinaire a prescrit un second antiparasitaire externe en solution spot-on.

Traitement antiparasitaire externe

Doit-il être permanent ?

En habitat individuel, il n’est pas justifié de mettre les animaux de compagnie systématiquement sous antiparasitaires externes, en hiver comme en été. L’utilisation raisonnée est recherchée, en relation étroite avec le propriétaire. En effet, il est inutile de poursuivre un traitement qui ne sera pas appliqué. À l’inverse, la plupart des chiens et des chats de compagnie demeurent largement sous-traités. Les stratégies de lutte doivent prendre en considération les résistances qui, à terme, pourraient conduire à l’inefficacité de spécialités essentielles.

Frontline Combo Spot-on chien XL®

Une action adulticide et larvicide prolongée

Frontline Combo Spot-on chien XL® est une solution cutanée spot-on qui associe du fipronil à du méthoprène. Le fipronil phénylpyrazoles est un insecticide curatif qui agit sur le système nerveux des puces adultes. Il n’a aucune action directe sur les œufs ni sur les larves. Le méthoprène, en revanche, est un insecticide préventif. C’est un analogue de l’hormone juvénile qui intervient dans la mue et la reproduction. Il bloque la mue et possède un effet larvicide, mais il n’a aucune activité directe sur les puces adultes, les nymphes ou les adultes préémergés (dans les cocons). Il peut agir aussi sur l’éclosabilité des œufs, interrompant ainsi le cycle de reproduction des puces.

La durée de protection annoncée est d’environ 6 à 8 semaines. Ainsi, ce médicament complète et prolonge l’action curative immédiate du nitenpyram.

Traitement de l’habitat

À ne pas oublier…

Il convient de traiter l’environnement immédiat de cette chienne par la prescription d’antiparasitaires destinés au milieu de vie avec d’autres inhibiteurs de croissance (sans oublier le nettoyage des coussins et couvertures). Leur action dans les habitations peut persister jusqu’à 6 mois, ce qui présente un intérêt majeur. Il est possible de recourir au traitement des jardins par pulvérisation des sites où se développent les formes larvaires de puces (buissons, haies, etc.).

Cette action combinée est peut-être plus efficace ou plus rapide que le tarissement progressif de la population de puces induit par l’effet du S-méthoprène appliqué sur le chien.

  • Les fiches DMV des médicaments vétérinaires : Capstar 57 mg®, Frontline Combo Spot-on chien XL®, consultables sur le site www.WK-Vet.fr, rubrique DMV/Roy.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité