Le point Vétérinaire n° 301 du 01/12/2009
 

Prélèvements sanguins chez le chien et le chat

Pratique

PAS À PAS

Anthony Bartolo

Clinique vétérinaire, 28, avenue de Royan, 17130 Montendre

La phlébotomie permet de prélever du sang pour une transfusion ou une saignée.

La phlébotomie est un acte médical qui consiste à réaliser une ponction sanguine à partir d’une veine de gros calibre : jugulaire en première intention, saphène ou céphalique le cas échéant.

L’indication principale est la collecte de sang chez un donneur sain afin de réaliser une transfusion de sang total ou de plasma à un receveur. La phlébotomie est également un acte thérapeutique lorsqu’elle est effectuée chez un animal atteint d’hyperviscosité sanguine par polyglobulie, hyperprotéinémie, hyperlipémie ou, plus rarement, par hyperleucocytose. La réduction immédiate de la viscosité sanguine améliore en général rapidement l’état de l’animal.

En cas de transfusion, l’animal à prélever doit être un adulte sain et régulièrement vacciné, d’un gabarit suffisant (plus de 5 kg chez le chat, plus de 30 kg chez le chien), sans antécédent particulier et indemne de maladie transmissible. Particulièrement dans l’espèce féline, la compatibilité entre le donneur et le receveur doit être évaluée avant l’acte par la réalisation de cross-match, voire le typage des groupes sanguins.

Elle est le plus souvent réalisée sous tranquillisation chez le chat et au besoin chez le chien, en fonction de la facilité de contention et de manipulation. L’acépromazine entraîne une vasodilatation qui facilite la ponction veineuse. Elle est administrée à la dose de 0,01 à 0,03 mg/kg. Lors de phlébotomie, l’équipe se compose d’un préleveur et d’un assistant qui homogénéise le sang et l’anticoagulant au fur et à mesure de l’acte. Un second assistant peut être nécessaire pour la contention si l’animal n’est pas tranquillisé ou qu’il est turbulent.

Le volume prélevé est variable et dépend de l’indication. En cas d’hyperviscosité sanguine, un volume de 15 à 20 ml/kg est ponctionné afin de faire diminuer l’hématocrite de 15 %. Lors d’une transfusion, le volume prélevé dépend de la contenance de la poche de transfusion chez le chien ou de la seringue utilisée pour la ponction chez le chat. Il est préférable de respecter les proportions recommandées entre le volume d’anticoagulant du contenant et le volume de sang.

Le sang prélevé chez un animal atteint d’hyperviscosité sanguine peut être utilisé dans deux cas : lors de polyglobulie, non consécutive à la présence d’une tumeur, afin d’apporter des hématies à un animal anémié, ou lors d’hyperprotéinémie pour augmenter la pression oncotique d’un animal en déficit de protéines.

Le sang collecté peut être transfusé dans les heures qui suivent le prélèvement à température ambiante ou jusqu’à 3 semaines au maximum s’il est conservé réfrigéré à 4 °C.

Matériel de ponction et de collecte Les kits de transfusion prêts à l’emploi contiennent une poche avec un volume d’anticoagulant déterminé relié à une aiguille de gros calibre par un prolongateur. Chez le chat, il est plus pratique d’utiliser une seringue de 50 ml contenant de l’héparine ou un mélange anticoagulant extrait des kits. Un prolongateur et une aiguille de 18 à 20 G complètent le système de collecte.

Contention de l’animal à prélever La contention est un facteur essentiel de la réussite de la phlébotomie, en raison de la durée de l’acte et du volume de sang à prélever. Chez le chat, la tranquillisation est souvent nécessaire, sauf pour un animal très coopératif ou abattu. Chez le chien, le recours à la tranquillisation n’est pas de règle, à moins que la contention ne soit rendue difficile par le manque de patience de l’animal.

Contention de l’animal à prélever La contention est un facteur essentiel de la réussite de la phlébotomie, en raison de la durée de l’acte et du volume de sang à prélever. Chez le chat, la tranquillisation est souvent nécessaire, sauf pour un animal très coopératif ou abattu. Chez le chien, le recours à la tranquillisation n’est pas de règle, à moins que la contention ne soit rendue difficile par le manque de patience de l’animal.

Pose de la voie veineuse et perfusion Une voie veineuse périphérique est mise en place et une perfusion de chlorure de sodium isotonique, voire de macromolécules, complétée en potassium à 27 mEq/l est initiée en même temps que commence la ponction. Un volume identique à celui qui est prélevé est perfusé sur 20 à 30 minutes afin de pallier un choc hypovolémique éventuel.

Pose de la voie veineuse et perfusion Une voie veineuse périphérique est mise en place et une perfusion de chlorure de sodium isotonique, voire de macromolécules, complétée en potassium à 27 mEq/l est initiée en même temps que commence la ponction. Un volume identique à celui qui est prélevé est perfusé sur 20 à 30 minutes afin de pallier un choc hypovolémique éventuel.

Choix et tonte du site de ponction Le site de ponction est choisi selon des critères pratiques : une facilité de contention, une veine de gros calibre et un débit de collecte correct. La veine jugulaire est choisie en première intention pour ces raisons. Le site est suffisamment tondu pour visualiser correctement la veine et permettre une désinfection adéquate.

Choix et tonte du site de ponction Le site de ponction est choisi selon des critères pratiques : une facilité de contention, une veine de gros calibre et un débit de collecte correct. La veine jugulaire est choisie en première intention pour ces raisons. Le site est suffisamment tondu pour visualiser correctement la veine et permettre une désinfection adéquate.

Désinfection du site de ponction La zone choisie est désinfectée de manière chirurgicale classique avant la ponction veineuse avec de la polyvidone iodée ou de la chlorhexidine.

Compression et ponction veineuse Au début, le manipulateur effectue en même temps la compression veineuse et la ponction sanguine. L’aiguille est orientée dans l’axe de la veine et bouge le moins possible pour prévenir les lacérations. Une aide peut être nécessaire à la contention si l’animal n’est pas tranquillisé.

Compression et ponction veineuse Au début, le manipulateur effectue en même temps la compression veineuse et la ponction sanguine. L’aiguille est orientée dans l’axe de la veine et bouge le moins possible pour prévenir les lacérations. Une aide peut être nécessaire à la contention si l’animal n’est pas tranquillisé.

Homogénéisation du sang et de l’anticoagulant Un assistant placé en contrebas homogénéise le sang récolté au fur et à mesure de l’opération. Il est nécessaire de mélanger doucement et de manière continue le sang et l’anticoagulant pour prévenir tout choc sur les hématies. L’assistant s’assure régulièrement du bon débit de la collecte.

Utilisation ou stockage du sang collecté La phlébotomie est terminée une fois un volume suffisant retiré, variable en fonction de l’indication. En cas d’hyperviscosité sanguine, le volume retiré est de 15 à 20 ml/kg. Il est égal au volume de la poche ou de la seringue utilisée si le sang est nécessaire à des fins transfusionnelles. Le sang peut être employé dans les heures qui suivent le prélèvement en cas d’urgence ou stocké au frais jusqu’à l’utilisation.

Surveillance de l’animal L’animal prélevé est gardé sous surveillance pour la journée, d’autant plus si une tranquillisation a été nécessaire. En particulier, il convient de surveiller ses fréquences cardiaque et respiratoire, ainsi que son temps de remplissage capillaire.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité