20/07/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Le récit de la qualif

Lundi 23 juin

Il est environ 4h30 quand je croise la flotte des Figaros au lever du jour entre les Glénans et le phare d’Ekhmul.

C’est fantastique : une soixantaine de bateaux de bateaux à voile, au touche à touche, parfaitement réglés qui glissent sans bruit sur l’eau. Je suis admirative de ces coureurs en solitaire et j’essaie de me faire toute petite avec mon Class 40 pour ne pas les gêner ! La solitaire du Figaro est vraiment une des plus belles courses en mer. Je passe tout près de Gildas Morvan sur Cercle Vert : il est à la barre et m’éclaire avec sa frontale lorsqu’on se croise, je lui fais un petit signe mais le jour se lève à peine et on ne voit pas grand-chose.

6h : le vent a légèrement pris de l’Est ce qui me permet de rétablir le gennaker. Je dépasse alors 2 concurrents : Obportus puis Kogane en bais d’Audierne. Je n’ai toujours pas réussi à dormir et bien m’en a pris car je n’imaginais pas croiser autant de bateaux !

10h45 : je rétablis le solent. Je suis prudente car le vent forçit  et je ne veux pas me retrouver en difficulté avec le gennaker au moment d’enrouler la cardinale de la Chaussée de Sein. J’ai le mauvais souvenir de Belle Ile où j’ai eu du mal pour l’enrouler et je commence à ressentir de la fatigue.
Un bon bol de nouilles chinoises me permet de retrouver de l’énergie et d’être à nouveau Roque-forte !

12h : Je passe la cardinale Ouest de la Chaussée de Sein : le bateau est alors au près tribord amûres sous GV haute et Solent. Vent de NNE environ 15 nœuds.
Je suis au coude à coude avec Kogane. Durant toute la remontée de la Pointe Bretonne il ne me lâchera pas d’une semelle : il vire de bord quand je vire de bord.  Dès que le vent forçit j’arrive à le distancer un peu. Dès que le vent mollit, il me rattrape… C’est le jeu du chat et de la souris !
Mais un jeu qui m’épuise...  J’apprends plus tard que le skipper de Kogane a déjà fait 3 Solitaires du Figaro et qu’il est rodé à ce petit jeu. Moi pas !

Finalement vers 17 h, je laisse à bâbord la zone de séparation de trafic d’Ouessant (DST).

Le DST d’Ouessant (au Nord Ouest de l’île d’Ouessant) est un des passages maritimes les plus fréquentés au monde avec environ 150 passages de bateaux par jour : elle est dangereuse pour nos voiliers et nous n’avons pas le droit de passer au travers durant la course.

Et, enfin, nos routes séparent avec mon ami Kogane, je vais pouvoir aller me reposer un peu !


Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...