Mercredi 25 juin

20.07.2014 à 11:09:40 |
©

Il fait nuit et il y a peu de vent. Je suis tout près d’Ouessant et de Molène : un lieu plutôt inhospitalier ! Les roches entourant ces îles ont fait plus d’un naufragé !

Vers 3h du matin je dois empanner pour aller chercher la cardinale ouest de la chaussée de Sein. Et à  4 h30 je contourne la cardinale, CHOUETTE : je suis enfin libre d’aller au large et de faire cap au sud sur la bouée Odas, en plein milieu du Golfe de Gacscogne.

Le vent devient très variable en force et en direction et je passe quelques longues heures à barrer en essayant tant bien que mal de faire avancer mon bateau par 2 nœuds de vent ! J’en profite pour faire quelques photos !

Et j’installe mes électrodes pour tester mon sommeil sur 48 heures. Ca n’est pas aisé de bien les placer et surtout de supporter cet enchevêtrement de fils électriques autour de ma tête !

L’après-midi,  un léger vent revient et je peux de nouveau faire cap au près sur la bouée Odas. Puis en fin de journée le vent s’établit franchement à l’Ouest et je mets le gennaker. Le vent monte progressivement jusqu’à la nuit.
La nuit apporte de nombreux nuages qui amènent des surventes à plus de 20 nœuds. Je suis à 80 ° du vent sous gennaker, ça devient difficile de le tenir.

1 commentaire
avatar
Anonyme le 20-02-2015 à 03:47:08
La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK