Semaine Vétérinaire n° 1664 du 04/03/2016
 

Décryptage

Michaella Igoho

La profession vétérinaire entre dans le champ d’application du système de reconnaissance obligatoire et automatique des diplômes harmonisé au niveau européen. Pour exercer en France ou en Belgique, il faut répondre à certaines conditions.

Le traité sur l’Union européenne (UE) permet la libre circulation des citoyens et donne le droit d’exercer une activité salariale ou indépendante. Cette liberté d’établissement passe par une harmonisation et une reconnaissance mutuelle des diplômes et des qualifications entre États membres1. En France comme en Belgique, les candidats doivent respecter certaines conditions pour pratiquer la médecine et la chirurgie vétérinaire. L’une d’entre elles est de posséder la nationalité d’un État membre de l’UE, de l’Espace économique européen (Islande, Lichtenstein, Norvège) ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité