Semaine Vétérinaire n° 1654 du 11/12/2015
 

Décryptage

Christian Diaz

Délivrer une information adéquate au propriétaire de l’animal est un devoir pour les vétérinaires. Christian Diaz, président de l’Association francophone des vétérinaires praticiens de l’expertise (AFVE), répond à des interrogations soulevées par cette obligation professionnelle.

1 Qu’entend-on par consentement éclairé ? La relation qui se noue entre le médecin et le malade n’est pas une relation ordinaire : le médecin a le savoir et le pouvoir. De son savoir découle l’obligation d’informer le malade. L’information du malade doit permettre d’éclairer son consentement et de rétablir l’égalité entre deux parties dont l’une a la connaissance et l’autre pas. La problématique est la même en médecine vétérinaire, à la différence que le client remplace le patient. L’information préalable est la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité