Semaine Vétérinaire n° 1649 du 06/11/2015
 

Dossier

Serge Trouillet

Davantage d’appels pour résoudre des crises ou des conflits au sein des structures vétérinaires sont aujourd’hui recensés par des associations telles que Vétos-entraide. Des solutions existent, comme la médiation, le rétablissement du dialogue, voire la cessation d’association. La cause principale est le plus souvent une forte défaillance de communication.

La statistique n’a qu’une valeur d’indicateur. Pour autant, selon l’association Vétos- entraide, la détresse issue de conflits au sein des structures vétérinaires supplante depuis 2014 celle qui résulte d’une solitude mal vécue. Avec un fondement récurrent : le défaut voire l’absence de communication positive entre les parties opposées. Dans le langage courant, le conflit désigne une forte opposition, une divergence profonde, un différend grave. Pour Hélène Villarroya, consultante chez Adevet1, le conflit dans les entreprises vétérinaires survient entre deux ou plusieurs personnes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité