Semaine Vétérinaire n° 1637 du 03/07/2015
 

ÉQUIPE

Éco

GESTION

Jacques Nadel

Lors de services réduits des transports en commun, l’absence ou le retard de collaborateurs peut désorganiser la structure vétérinaire. Quelles sont les actions possibles pour l’employeur et quels sont les droits des salariés ?

Quel chef d’entreprise vétérinaire n’a pas été confronté aux difficultés générées par les grèves de transports publics ? Ces événements ont généralement des répercussions sur les déplacements des salariés qui se rendent sur leur lieu de travail. Indépendants de leur volonté, les retards ou les absences qui en découlent ne relèvent pas d’un comportement fautif. Les personnes concernées doivent toutefois en informer la clinique. Malgré tout, la question de la rémunération se pose : que peut faire le dirigeant d’une clinique face ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité