Semaine Vétérinaire n° 1619 du 27/02/2015
 

Dossier

Marine Neveux

Le dernier cas de rage autochtone chez un renard en France a été relevé en 1998. En 2001, la France a été déclarée indemne. Pour autant, la maladie et sa prévention restent de rigueur dans le monde, où elle tue encore une personne toutes les dix minutes, et en France, avec un risque toujours pesant de réémergence via des cas d’importation, par exemple.

La rage fait de temps à autre quelques apparitions aux yeux du grand public dans l’Hexagone avec des cas médiatiques, tel que celui, en Gironde en 2004, d’une chienne importée du Maroc en été. Celui-ci a nécessité des mesures de communication destinées à éviter une transmission alors que le maître et la chienne avaient parcouru plusieurs festivals de rue dans le grand Sud-Ouest. Il n’y a pas eu de cas secondaires.La rage n’est donc pas une maladie du passé, ainsi ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité