Semaine Vétérinaire n° 1600 du 10/10/2014
 

Dossier

STÉPHANIE PADIOLLEAU

Lorsqu’un incident, imprévu et négatif, se produit, l’apport des techniques de gestion des risques développées dans l’industrie peut aider les praticiens à comprendre l’origine du problème et à y apporter des solutions. Plusieurs méthodes ont été adaptées aux spécificités des activités de soins en médecine humaine, à copier sans modération en médecine vétérinaire !

Houston, we’ve had a problem. » Cette phrase emblématique prononcée au cours de la mission Apollo 13 est représentative du grain de sable qui met en péril des événements, y compris les mieux préparés. Plus familièrement, il n’est pas rare de penser « oups! » lorsqu’un imprévu se produit. En médecine, ces événements indésirables sont dûment notés, par obligation réglementaire, dans le cadre de l’amélioration de la qualité des soins. Les conséquences vont de simples retards de traitement des dossiers au décès du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité