Semaine Vétérinaire n° 1568 du 17/01/2014
 

Formation

ANIMAUX DE COMPAGNIE

Jérôme Couturier*, Sandrine Ferrandi**


*diplomate ECVN, praticien à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes). Article tiré d’une conférence organisée par l’Afvac Sud-Est à Grasse, en octobre 2012, et actualisé.

PATHOGÉNIE Un traumatisme crânien entraîne des lésions primaires (contusion, hémorragie, compression ou lacération du parenchyme cérébral) susceptibles d’induire des lésions secondaires (ischémie, infarctus, œdème cérébral et hypertension intracrânienne) dont la conséquence est une diminution du débit sanguin cérébral (DSC). Une hypotension systémique peut également majorer la baisse du DSC. Sa chute peut provoquer une ischémie cérébrale, avec une augmentation de la pression artérielle en CO2 locale, une hypertension systémique puis une bradycardie réflexe, ainsi qu’un relargage de catécholamines. Lorsque la pression ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité