Semaine Vétérinaire n° 1559 du 08/11/2013
 

Pathologie infectieuse

Actu

SANTÉ ANIMALE

Sophie Vigneron

La 3e édition de « l’élevage félin, cette passion contagieuse », une rencontre organisée par Merial et destinée aux éleveurs comme aux vétérinaires, s’est déroulée le 12 octobre à Paris. Objectif : sensibiliser les éleveurs aux maladies infectieuses et à leur gestion en élevage.

Un parallèle entre la gestion des troubles respiratoires en collectivité, en médecines humaine et féline, a été présenté par le médecin Stéphane Gayet (CHRU de Strasbourg) et Pierre Bergamo (Merial). Si les agents ne sont pas les mêmes, virus et bactéries sont les principaux pathogènes des troubles respiratoires en collectivité, avec en tête de liste les virus A et B de la grippe chez l’homme, le calicivirus et l’herpèsvirus chez le chat.Hygiène et sectorisation contre la dissémination En cas d’infection respiratoire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité