Semaine Vétérinaire n° 1555 du 11/10/2013
 

Formation

PRODUCTIONS ANIMALES/BOVINS

Isabelle Pitsch*, Karim Adjou**

POINTS FORTS

– L’antibiothérapie par voie générale est à réserver aux vaches qui présentent des signes généraux et une putréfaction importante.

– La délivrance manuelle ne doit être entreprise que si elle est facile à réaliser, entre 24 et 72 heures post-partum.

La rétention placentaire, également appelée non-délivrance ou rétention annexielle, correspond à la persistance prolongée des annexes fœtales dans l’utérus plus de 24 heures après l’expulsion du veau. Chez 75 % des vaches, la délivrance est spontanée au cours des 6 heures post-partum (voir graphique). Il est rare qu’elle soit spontanée au-delà de 12 heures après le vêlage. Le plus souvent, les éleveurs qui constatent une non-délivrance appellent le vétérinaire dans les 48 heures qui suivent la mise bas.ÉPIDÉMIOLOGIE ET FACTEURS DE ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité