La Semaine Vétérinaire n° 1550 du 06/09/2013
 

Dossier

Serge Trouillet

Le marché des assurances en santé animale, faiblement développé en France, a généré peu d’expertise et donc beaucoup de circonspection de la part des porteurs de risques. Mais c’était avant… Aujourd’hui, le potentiel sur notre territoire, au regard du taux d’animaux de compagnie assurés dans certains pays d’Europe, ne laisse plus indifférent. Il suscite la convoitise de la banque-assurance, des courtiers grossistes, voire de la grande distribution. Les offres foisonnent. C’est plutôt une bonne nouvelle pour les vétérinaires, qui peuvent ainsi espérer tirer parti d’une meilleure médicalisation.

En France, le marché des assurances en santé animale n’a pas encore décollé. À peine 3 % des animaux sont assurés, et ce chiffre n’a pas évolué depuis dix ans. Cela représente moins de 500 000 animaux sur les 18 millions et demi de chiens et de chats estimés sur notre territoire. Nous sommes loin des 30 % en Angleterre, où l’assureur Petplan est présent depuis 30 ans, et plus encore des 80 % en Suède. Un tel potentiel n’a pas échappé aux banquiers, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité