La Semaine Vétérinaire n° 1529 du 01/03/2013
 

Formation

ÉQUIDÉS

Ahmed Chabchoub*, Marine Neveux**


*école vétérinaire de Sidi Thabet (Tunisie). Article tiré d’une conférence présentée lors du dernier congrès de médecine et de chirurgie équines de Genève, en décembre 2012.

Points forts

– L’âne est adapté à une marche sur des surfaces abrasives.

– Sa corne est dure et résistante.

– Les boiteries sont observées à un stade avancé, car c’est un animal stoïque face à la douleur.

– L’examen de l’âne doit être attentif et rigoureux.

– Souvent, des examens complémentaires sont requis.

L’âne et le cheval ont un ancêtre commun, même s’ils ont évolué séparément ensuite. L’âne s’est notamment adapté au milieu désertique. Il présente de ce fait plusieurs particularités anatomiques au niveau du pied.PARTICULARITÉS ANATOMIQUESLe pied de l’âne est beaucoup plus petit que celui du cheval, avec une paroi à l’épaisseur constante (pas de diminution au niveau des talons). Le pied est adapté à la marche et son angle diffère de celui du cheval. La sole de l’âne est plus épaisse, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité