La Semaine Vétérinaire n° 1457 du 01/07/2011
 

Prise en charge de la faune sauvage

Formation continue

FAUNE SAUVAGE

Florine Popelin-Wedlarski

praticienne au zoo de Doué-La-Fontaine (Maine-et-Loire)

Au printemps, de nombreux jeunes animaux sauvages sont considérés orphelins et recueillis, souvent à tort. Leur élevage est parfois délicat et certaines espèces ne peuvent espérer retourner à la vie sauvage.

1 SAVOIR RECONNAÎTRE UN ANIMAL ORPHELIN Avant de vouloir ramasser à tout prix un jeune animal trouvé seul, il convient de se demander s’il s’agit effectivement d’un orphelin. En effet, dans la majorité des cas, ces animaux ne sont pas abandonnés, mais provisoirement laissés par les parents partis se ravitailler. Le cas du faon est un exemple typique : la biche ou la chevrette (femelle du chevreuil) laisse le faon dans les hautes herbes, où son pelage tacheté le camoufle, pendant qu’elle ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité