La Semaine Vétérinaire n° 1457 du 01/07/2011
 

Hématologie et biochimie

Formation continue

ÉQUIDÉS

Anne Couroucé-Malblanc

Toutefois, ils ne permettent pas de distinguer les chevaux selon le grade des ulcères, ni leur localisation en région glandulaire ou non glandulaire.

La prévalence des ulcères gastriques est élevée chez le cheval. Le tableau clinique, non spécifique et variable d’un individu à l’autre, ne permet d’avoir qu’une suspicion de la présence de lésions stomacales. En effet, certains chevaux sont contre-performants, d’autres manifestent des coliques, mais le cheval atteint peut aussi n’exprimer aucun signe clinique. Actuellement, le seul moyen de diagnostic de certitude est la gastroscopie, qui nécessite un matériel spécifique et coûteux, ainsi qu’une sédation du cheval préalablement mis à jeun. Si ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité