La Semaine Vétérinaire n° 1452 du 27/05/2011
 

Parasitologie

Formation continue

RURALE

Lorenza Richard

La meilleure détection d’une infestation hivernale par O.ostertagi est le dosage de pepsinogène sanguin.

Une étude menée chez des animaux originaires du Piémont pyrénéen central (Ariège, Haute-Garonne et Aude), où les températures sont clémentes (moyennes minimales : 0 °C en janvier, 15 °C en juillet), met en évidence l’absence d’hypobiose hivernale chez l’espèce Ostertagia ostertagi. En Europe du Nord, l’hypobiose permet à ce strongle de passer l’hiver chez l’hôte, sous la forme de larves L4 dans la muqueuse de la caillette des bovins. Ce phénomène est bien connu en Europe du Nord et dans le nord de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité