La Semaine Vétérinaire n° 1412 du 02/07/2010
 

Pathologie respiratoire

Formation continue

FAUNE SAUVAGE ET NAC

Marie Sigaud

Seuls les animaux faiblement atteints sont traités avec de bonnes chances de succès. Pour ceux destinés au relâcher, l’objectif est plus une guérison clinique qu’un blanchiment réel.

Le hérisson d’Europe (Erinaceus europaeus) est un mammifère insectivore protégé. Comme il bénéficie d’une bonne réputation auprès des particuliers, il est régulièrement recueilli et déposé chez les vétérinaires. Les parasitoses respiratoires sont des affections fréquentes chez le hérisson et près de 80 à 90 % des adultes sont atteints. Les jeunes sont quasi systématiquement infectés. Les parasites pulmonaires incriminés appartiennent principalement à deux espèces de nématodes : Capillaria aerophila et Crenosoma striatum. Ces vers pulmonaires peuvent être à eux seuls responsables de pneumonies, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité