La Semaine Vétérinaire n° 1406 du 21/05/2010
 

Nutrition

Formation continue

FILIÈRES

Catherine Cavarait

L’activité physique, le stress, les infections, les rayonnements, les carences et les excès nutritionnels sont incriminés dans ce stress oxydatif. Mesurable chez le porc, il peut être réduit via l’alimentation.

Chez le porc, le sevrage cumule de nombreuses sources potentielles de stress oxydatif : choc émotionnel, exercice physique, changement brutal d’alimentation », a expliqué notre confrère Fabrice Robert, de la firme Conseils et compétences en productions animales (CCPA). Les récentes recherches de cette société, menées en collaboration avec l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) de Paris et le CHU de Grenoble, ont mis en évidence la valence oxydative du stress lié au sevrage et sa possible correction ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité