La Semaine Vétérinaire n° 1401 du 16/04/2010
 

Matériel médical

Gestion

S’ÉQUIPER

Franck Durieux

diplomate de l’European College of Veterinary Diagnostic Imaging (ECVSI), praticien à la clinique Aquivet (Eysines, Gironde).

Réalisation de clichés de bonne qualité en toutes circonstances, économie de consommables, possibilité de recourir à la téléradiologie, respect de l’environnement : quatre bonnes raisons de “passer au numérique”.

La radiologie numérique succède peu à peu à la radiologie analogique dans le monde vétérinaire. L’objectif recherché est l’obtention de meilleurs clichés, en toutes circonstances, avec en outre un petit coup de pouce au respect de l’environnement. Elle permet aussi des économies en termes de consommables. En effet, l’impression sur film n’est plus une étape obligatoire, puisque le diagnostic se fait sur un ordinateur dédié, appelé station de travail. Cette nouvelle façon de lire les clichés peut être déstabilisante au ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité