La Semaine Vétérinaire n° 1372 du 18/09/2009
 

Elevage ovin

Formation continue

RURALE

Catherine Cavarait

Une prévention précoce des facteurs de risque permet de diminuer le taux de mortalité des nouveau-nés.

Un agneau sur dix meurt avant l’âge de dix jours dans les élevages ovins français. Pour chaque agneau perdu, le manque à gagner est compris entre 45 et 80 €, d’où une perte économique nationale comprise entre 27 et 48 millions d’euros. « Mieux vaut prévenir tôt qu’espérer guérir plus tard », estimait en 2006 notre confrère québécois Richard Bourassa. Toutes les variables de la conduite du troupeau ont un impact sur la mortalité néonatale : la conduite hygiénique et la gestion du microbisme, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité