La Semaine Vétérinaire n° 1364 du 12/06/2009
 

Epidémiologie. Journées de l’AEEMA et de l’AESA à Maisons-Alfort

Actualité

Nathalie Devos

Selon les secteurs, les animaux sentinelles sont aussi appelés bio-indicateurs ou biomarqueurs d’exposition. Leur utilisation, active ou passive, divise également.

En 1546, le terme de sentinelle désigne « une personne, un soldat qui a la charge de faire le guet devant un lieu occupé par l’armée, de protéger un lieu public, etc. ». Ces notions de guet et de protection ont été reprises en épidémiologie via l’utilisation des “animaux sentinelles”, afin de détecter un danger pour la santé animale ou humaine. Historiquement, le canari fut l’un des premiers d’entre eux. Dans les années 1870, il est utilisé dans les mines pour détecter la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité