La Semaine Vétérinaire n° 1360 du 15/05/2009
 

À la une

Michel Bertrou

En France, la multitude de blogs consultables sur l'Internet compte à peine une quarantaine de blogs vétérinaires(1). Modeste communauté dans la communauté, elle illustre cependant une nouvelle manière de parler de la profession au public. Elle pointe également deux réalités qui s'opposent : d'un côté l'enthousiasme des confrères (les jeunes générations notamment) à faire partager en ligne leur passion du métier, de l'autre la discrétion qu'ils s'imposent pour se préserver des risques collatéraux de cette “publicité”.

Contrairement aux autres solutions d'échanges professionnels sur l'Internet (listes de diffusion, forums, sites de formation spécialisée et de cliniques), un blog met en forme une représentation de son auteur et de son activité sur la place publique. La personnalisation du blog peut être valorisante pour celui qui l'anime. Elle apporte en retour une proximité qui séduit le lecteur. Mais s'exposer en ligne, sans choisir son lectorat, soumet à certains aléas dont le premier est le risque de transgresser les règles professionnelles. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité