Semaine Vétérinaire n° 1281 du 07/09/2007
 

Dermatologie canine

Formation continue

ANIMAUX DE COMPAGNIE

William Bordeau

consultant exclusif en dermatologie à la clinique vétérinaire de Château-Gaillard (Maisons-Alfort, Val-de-Marne).

La démodécie constitue l’une des principales dermatoses parasitaires du chien. Si le diagnostic est facile, son traitement peut parfois être beaucoup plus compliqué.

La démodécie est une dermatose parasitaire décrite chez une cinquantaine d’espèces de mammifères, dont l’homme. Chez le chien, sa première description remonte à 1844. Le parasite est dénommé Demodex canis par Leydig en 1859. Actuellement, trois espèces de Demodex sont identifiées chez le chien. Demodex canis, la plus commune, vit dans les follicules pileux et les glandes sébacées. Le mâle mesure 40 à 250 microns, la femelle 40 à 300 microns. Dans les années 80, Demodex cornei commence à être observée. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité