Semaine Vétérinaire n° 1275 du 23/06/2007
 

Pathologie respiratoire

Formation continue

RURALE

Catherine Bertin-Cavarait

Peu d’animaux sont contaminés par Mycoplasma bovis à leur entrée en atelier d’engraissement. Les conditions d’élevage semblent constituer un élément essentiel de sa diffusion.

Perte du revenu annuel en élevage allaitant pouvant atteindre 21 %, réduction de 10 à 15 % de la marge mensuelle des ateliers d’engraissement de taurillons : l’impact économique des maladies respiratoires en élevage bovin est considérable. Dans les ateliers d’engraissement de taurillons, ces affections apparaissent en général dix à quinze jours après l’allotement. Elles représentent la première entité pathologique au cours des six premières semaines d’engraissement. Dans les Pays-de-la-Loire, le suivi de 96 lots de 1 269 jeunes bovins par l’unité mixte de recherche ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité