Semaine Vétérinaire n° 1222 du 15/04/2006
 

À la une

Éric Vandaële

En productions animales, la tendance est à la diminution lente, constante et réelle de la consommation des antibiotiques. La voie orale représente 98 % des 1 270 tonnes de principes actifs consommées, le porc entre 60 et 80 % et les tétracyclines la moitié. Ce sont les trois points clés de l’antibiothérapie.

Un antibiotique ne s’use que si l’on s’en sert. » Cette lapalissade illustre bien la problématique de l’antibiorésistance. En d’autres termes, son émergence est corrélée à la pression de sélection exercée sur les germes pathogènes et surtout commensaux. Plus la pression est élevée, c’est-à-dire plus l’antibiotique est fréquemment utilisé, plus le risque d’apparition de l’antibiorésistance est grand. C’est donc dans le cadre du groupe de travail “antibiorésistance” de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) que l’Agence nationale du médicament vétérinaire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité