Semaine Vétérinaire n° 1218 du 18/03/2006
 

Complexe granulome éosinophilique félin

Formation continue

ANIMAUX DE COMPAGNIE

Gwenaël Outters

Les glucocorticoïdes sont souvent inévitables, sans être toujours suffisants.

Bien identifié cliniquement, le complexe granulome éosinophilique félin reste une énigme en dermatologie. Un récent article(1) propose une démarche diagnostique et thérapeutique pour gérer au mieux ces cas difficiles. Cliniquement, l’affection se présente sous trois formes différentes, seules ou associées : l’ulcère éosinophilique (généralement ni douloureux ni prurigineux, situé préférentiellement sur la lèvre supérieure), la plaque éosinophilique (très prurigineuse, sur l’abdomen et/ou la face interne des cuisses) et le granulome éosinophilique (papules linéaires, prurigineuses ou non, le plus souvent en face ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité