Semaine Vétérinaire n° 1215 du 25/02/2006
 

Mise en quarantaine d’un marsupial australien

Formation continue

FAUNE SAUVAGE

A. Z.

L’étiologie de la maladie des tumeurs faciales du diable de Tasmanie (marsupial de l’île éponyme, en Australie) aurait été établie. Il s’agirait de la transmission de cellules cancéreuses par allogreffe, à l’occasion de morsures à la face entre les animaux(1). Cette maladie, documentée depuis 1996, opère des ravages dans la région orientale de la Tasmanie. Atteints de lésions à la face, au cou et parfois sur le corps, les individus décèdent en quelques mois(2). Les cellules cancéreuses peuvent s’implanter chez ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité