Semaine Vétérinaire n° 1214 du 18/02/2006
 

Pathologie comparée

Formation continue

ANIMAUX DE COMPAGNIE

Gwenaël Outters

L’athérosclérose, première cause d’AVC humain, est rarement rencontrée dans l’espèce canine.

L’accident vasculaire cérébral (AVC) résulte d’un processus pathologique qui compromet l’apport sanguin au cerveau soit par occlusion de la lumière vasculaire (thrombose ou thrombo-embolie conduisant à l’ischémie), soit par rupture de la paroi vasculaire (hémorragie), soit par augmentation de la viscosité sanguine. Les signes cliniques, qui n’apparaissent que vingt-quatre heures après la lésion, sont d’emblée aigus, non progressifs. La manifestation des troubles dépend de la localisation cérébrale de la lésion et de l’étendue des dommages. Chez l’homme, les AVC sont ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité