Semaine Vétérinaire n° 1197 du 08/10/2005
 

Anaplasmose du chien et du chat

Formation continue

Animaux de compagnie

Bernard Davoust

chef du bureau vétérinaire
de la Direction régionale
du Service de santé des armées
de Toulon (Var).

Cette affection, moins connue que l'ehrlichiose monocytaire canine, se traduit également par des signes peu spécifiques.

L'ehrlichiose granulocytaire canine (EGC) à Anaplasma phagocytophilum (égale­- ment appelée “anaplasmose canine”) est une maladie infectieuse décrite pour la première fois en Europe (Suisse et Suède) à la fin des années 1980. Depuis, des cas cliniques d'anaplasmose sont rapportés chez le chien au Royaume-Uni, en Finlande, aux Pays-Bas, en Suisse, en Italie et en Grèce et, chez le chat, en Suède. Un syndrome fébrile est observé lors d'ehrlichiose granulocytaire canine Les manifestations cliniques dues à A. phago­cytophilum sont peu spécifiques, comme pour les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité