Semaine Vétérinaire n° 1197 du 08/10/2005
 

Traitement des lésions osseuses ou ligamentaires

Gestion

S'équiper

Raphaële Dupré

L'immobilisation d'un membre ou d'une partie de membre nécessite souvent la pose d'une attelle, d'un plâtre ou d'une résine. Le choix se fait au cas par cas, selon les besoins et le coût.

Lors de fractures non déplacées, de certaines fractures complètes (après réduction), de fêlures, d'entorses graves ou encore de prévention en vue d'une ostéosynthèse, il convient d'immobiliser la partie du membre concernée en utilisant soit un plâtre, soit une résine, soit un pansement qui contient une attelle. Les deux articulations situées de part et d'autre de la partie lésée sont à inclure dans l'immo­bilisation. Selon les cas, l'ensemble du dispositif est plus ou moins rigide, mais le plus léger possible tout en conservant ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité