Semaine Vétérinaire n° 1196 du 01/10/2005
 

Génériques d’ivermectine. Huit laboratoires concurrents sur le marché des endectocides

Actualité

Éric Vandaële

Cinq gammes de génériques d’ivermectine s’attaquent au marché des endectocides, qui pèse environ 60 millions d’euros. Le marché bovin en représente les trois quarts, loin devant les équidés (16 %).

Depuis le 29 septembre à minuit, l’ivermectine de Merial n’est plus protégée par ses brevets en France. L’un des marchés majeurs et déjà parmi les plus concurrencés de la pharmacie vétérinaire, celui des endectocides, voit arriver presque d’un seul coup cinq acteurs supplémentaires : Ceva, Janssen, Novartis (AMM en cours), Schering-Plough et Virbac. Tous ces laboratoires se lancent, avec des gammes plus ou moins étoffées de génériques d’ivermectine, à la conquête d’une part du marché de l’endectocide estimé à quelque 60 millions ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité