Semaine Vétérinaire n° 1195 du 24/09/2005
 

À la une

Valérie Zanini

La formation des vétérinaires a changé. Les programmes et les méthodes d’enseignement ont évolué pour aboutir à l’élaboration d’un nouveau cursus. Sa mise en place débute à l’occasion de cette rentrée, sans rodage préalable.

Les premiers étudiants risquent donc d’essuyer quelque peu les plâtres…

Ils viennent de faire leur rentrée. Mais ces “enfants”-là ont une vingtaine d’années et vous appelleront un jour « cher confrère ». Ce sont les étudiants vétérinaires de la promotion 2005-2006. Depuis quelques jours, ils arpentent l’une des quatre écoles en charge de leur formation. Et cette situation, contrairement aux apparences, est tout à fait inhabituelle. Car ces élèves sont les premiers à bénéficier de l’enseignement (complètement) réformé du nouveau cursus. Atout ou handicap ? Nul ne le sait encore. Il faudra vraisemblablement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.


Abonnez-vous

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité