Semaine Vétérinaire_Supplément Mensuel n° 1666 du 01/03/2016

COMPORTEMENT

Actu

Marie Sigaud

Des gestes attentionnés au niveau de la face de l’animal offrent des réactions positives plus marquées.

Des chercheurs1 ont filmé des chats en train de se faire cajoler par différentes personnes pour tenter d’établir une “cartographie” des zones où ces félins apprécient le plus de recevoir des caresses. Il convient de rappeler qu’entre congénères les inter-actions positives se produisent uniquement entre individus proches, et se traduisent par deux types de comportements : l’allogrooming, quand deux individus se lèchent, et l’allorubbing, quand ils se frottent l’un contre l’autre. Dans cette étude, les chercheurs ont montré que les chats aiment particulièrement être caressés sur les régions temporale et péribuccale. Les réponses négatives les plus marquées sont associées à ce type de contact au niveau de la base de la queue.

Plus exigeants avec leurs maîtres

L’allogrooming se concentre généralement au niveau de la face. Tandis que la région caudale est associée à des comportements d’allorubbing, tels que l’entrelacement des queues qui ne se fait qu’avec des individus très proches. De manière plus inattendue, les chats réagissent plus souvent négativement aux caresses de leurs propriétaires qu’à celles d’inconnus, ce qui pourrait s’expliquer par une certaine exigence vis-à-vis de leurs maîtres. Pour les auteurs, les résultats indiquent que ce type de contact s’apparente plutôt à une forme d’allogrooming interspécifique.

  • 1 Ellis S. L. H., Thompson H., Guijaro C., Zulch H. E. The influence of body region, handler familiarity and order of region handled on the domestic cat’s response to being stroked. Appl. Anim. Behav. Sci. 2015;173:60-67.

Les chats apprécient particulièrement les caresses sur les régions temporale et péribuccale.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK