Semaine Vétérinaire_Supplément Mensuel n° 1618 du 01/02/2015
 

Infos

RAGE

Marie Sigaud

Une équipe américaine compare les réponses en anticorps antirabiques à la suite d’un rappel de vaccination, chez des animaux correctement vaccinés et d’autres dont la vaccination n’est plus à jour.

Aux États-Unis, près de 6 000 cas de rage sont rapportés chaque année chez des animaux principalement sauvages. Nombreux sont ceux domestiques qui se retrouvent au contact de faune sauvage infectée. Afin de minimiser les risques pour la santé publique, le Compendium of Animal Rabies Prevention and Control1 énonce une marche à suivre. Selon ses recommandations, les chiens et les chats exposés au virus et vaccinés contre la rage doivent immédiatement recevoir un rappel et être maintenus en observation pendant 45 jours. Les animaux qui n’ont jamais été vaccinés et qui sont suspectés d’avoir été en contact avec le virus sont soit euthanasiés soit mis en quarantaine pendant six mois.

Comparer les réponses en anticorps

Ces recommandations restent toutefois floues concernant les animaux vaccinés contre la rage, mais qui ne sont pas à jour dans leurs rappels (dernière injection remontant à plus d’un an). Généralement, ils sont considérés comme non vaccinés et doivent donc être euthanasiés ou placés en quarantaine. Une équipe de chercheurs américains2 s’est penchée sur le cas de ces animaux. L’objectif de leur étude est de comparer les réponses en anticorps, à la suite d’un rappel de vaccination, chez les animaux vaccinés et à jour et ceux déjà vaccinés mais plus à jour. Ils ont donc prélevé, chez 74 chiens et 33 chats, des échantillons de sérum juste avant d’effectuer un rappel. Le titre d’anticorps est mesuré à 5 et 15 jours après l’injection (tests rapides d’inhibition de foyers fluorescents).

Une réponse satisfaisante chez tous

Tous les animaux testés, quel que soit leur statut vaccinal, présentent des titres en anticorps antirabiques supérieurs à 0,5 UI/ml, à 5 et 15 jours après l’injection. La plupart des chats affichaient même un titrage supérieur à 12 UI/ml.

Les résultats de cette étude indiquent que la réponse en anticorps des chiens et des chats non à jour dans leur vaccination n’est pas inférieure à celle des animaux qui le sont. Selon les auteurs, ces résultats indiquent que ces animaux domestiques devraient, lors d’exposition à la rage, pouvoir bénéficier du même protocole d’urgence que ceux vaccinés et à jour, c’est-à-dire un rappel de vaccination suivi d’une période d’observation de 45 jours.

  • 1 Brown C.M., Conti L., Ettestad P. et coll. 2011. Compendium of animal rabies prevention and control, 2011. J. Am. Vet. Med. Assoc. 239:609-617.

  • 2 Moore M.C., Davis R.D., Kang Q. et coll. 2015. Comparison of anamnestic responses to rabies vaccination in dogs and cats with current and out-of-date vaccination status. J. Am. Vet. Med. Assoc. 246:205-211.

Pour cette étude, 74 chiens et 33 chats ont été testés.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité