Semaine Vétérinaire_Supplément Mensuel n° 1614 du 01/01/2015
 

Fiche technique

RACE CANINE

ORIGINE

– L’ariégeois est un chien originaire de la région Midi-Pyrénées. Son nom provient de l’Ariège, département où il était le plus élevé et où naissaient les meilleurs sujets. La race aurait été obtenue au xixe siècle par le croisement de femelles de la race de briquet locale avec des bleus de Gascogne ou des gascons saintongeois. Son premier standard date de 1908 et elle est reconnue officiellement en 1912. Elle intègre le livre des origines françaises (LOF) dans les années 1960. Élégant, à la tête allongée et aux longues oreilles tombantes, l’ariégeois est un excellent chien de chasse.

STANDARD-DESCRIPTION

→ Chien de taille moyenne, l’ariégeois mesure 52 à 58 cm pour le mâle, 50 à 56 cm pour la femelle, et pèse 25 à 30 kg.

→ Le crâne est légèrement bombé de face, un peu ogival vu de dessus. La protubérance occipitale et les arcades sourcilières sont peu marquées. Le front est plein. La truffe est noire, développée, les narines bien ouvertes. Les lèvres sont tendues, plutôt minces et la supérieure doit juste recouvrir l’inférieure, sans que le museau ait un profil pointu. Le chanfrein est droit ou légèrement busqué, de même longueur que le crâne. Les joues sont sèches. Les yeux sont bien ouverts et bruns. Les oreilles sont étroites à leur attache, située juste en dessous de la ligne de l’œil, fines, souples, papillotées. Elles ne doivent pas dépasser la naissance de la truffe. Les muqueuses sont noires.

→ Le cou est léger, mince, long et légèrement arqué.

→ Le corps est léger. Le dos est bien musclé et soutenu. Le rein est légèrement voussé, la croupe assez horizontale. La poitrine est longue et descend au niveau du coude. Les côtes sont longues, modérément arrondies et le flanc est plat.

→ Les membres sont solides, musclés sans excès ni lourdeur. Les postérieurs n’ont pas d’ergot. Les pieds sont dits “pieds de lièvre”, d’un ovale allongé, aux doigts secs et serrés. Les coussinets et les ongles sont noirs.

→ La queue atteint la pointe du jarret, fine à son extrémité, portée gaiement en lame de sabre.

→ Le poil est court, fin et serré. La robe est blanche, à taches d’un noir franc aux contours bien délimités, parfois mouchetée. Les joues portent des marques feu pâle. La peau est fine, souple et ne permet pas la présence de fanon, de plis ou de rides.

LA REMARQUE DE L’ASV

– L’ariégeois ne doit pas être confondu avec le braque de l’Ariège, qui est un chien d’arrêt issu du braque français, beaucoup plus robuste et à la robe blanche marquée de fauve.

SANTÉ

→ Entretien : un brossage hebdomadaire est suffisant.

→ Les oreilles, longues et tombantes, sont à nettoyer et à contrôler régulièrement car elles peuvent être sujettes aux otites et, surtout en période de chasse, aux épillets.

→ Comme tout chien de chasse, l’ariégeois est susceptible d’être victime de blessures ou de fractures en cours de saison.

→ En période de chasse, une alimentation adaptée aux chiens sportifs est à proposer.

LES CONSEILS DE L’ASV

– Des traitements antiparasitaires (notamment contre les tiques) et, parfois, certains protocoles de vaccination particuliers sont proposés (leptospirose, toux de chenil, etc.) à ces chiens qui travaillent dans les broussailles, en meute et qui sont en contact avec les animaux sauvages.

APTITUDES

L’ariégeois est essentiellement employé comme chien de chasse pour le lièvre, le chevreuil ou le sanglier, seul ou en meute (chasse à tir ou à courre). Il peut être un chien de compagnie. Il est réputé sociable, calme et docile, mais garde un fort instinct de chasse avec un grand besoin de se dépenser. Toutefois, cela dépend des individus et de leur socialisation.

LA REMARQUE DE L’ASV

– Malgré ses qualités de chien de chasse au lièvre et au chevreuil récompensées par plusieurs coupes de France et d’Europe, l’ariégeois est encore peu connu en dehors de la France et ses effectifs sont faibles. Une modification du règlement lui offre désormais la possibilité de participer aux prochaines coupes de France sur sanglier.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité