Semaine Vétérinaire_Supplément Mensuel n° 1614 du 01/01/2015
 

Fiche pratique

Jean-Pierre Kieffer

Le salarié a un choix personnel à faire pour fixer le meilleur moment de sa retraite, selon son âge et ses besoins : partir soit le plus tôt possible, soit avec le taux plein. Il importe de connaître les paramètres à prendre en compte.

L’ÂGE LÉGAL DE DÉPART À LA RETRAITE

À partir d’un certain âge, appelé “âge légal de départ à la retraite”, le salarié a la possibilité de demander à bénéficier de sa retraite du régime général. Ce seuil minimum est de 60 ans pour les personnes nées avant le 1er juillet 1951. Il varie entre 60 et 62 ans pour celles nées avant 1955. Il est fixé à 62 ans pour celles nées à partir de 1955. Avec la dernière réforme, l’âge minimum ne sera plus de 60 ans, mais de 62 ans à compter de 2017.

À partir de cet âge, si le salarié peut prendre sa retraite, cela ne signifie pas forcément qu’il bénéficie d’une pension à taux plein. Pour cela, il doit justifier d’un certain nombre de trimestres pendant lesquels il a cotisé au régime général de la Sécurité sociale, sur la base d’une rémunération au moins égale à 150 fois le Smic horaire depuis le 1er janvier 2014 (200 fois le Smic précédemment). Certaines périodes pendant lesquelles l’assuré ne cotise pas ouvrent droit à la retraite (maladie, maternité, congé parental). Les enfants donnent également droit à des trimestres supplémentaires.

Si des trimestres sont manquants, une décote définitive est appliquée sur le montant de la pension de retraite, proportionnelle au nombre de ceux-ci. Depuis la réforme promulguée le 20 janvier 2014, les salariés atteints d’une incapacité permanente au moins égale à un certain taux fixé par décret peuvent partir à la retraite à 62 ans sans subir de décote.

LA RETRAITE À TAUX PLEIN

Pour bénéficier d’une pension de retraite de base à taux plein, c’est-à-dire aux dispositions les plus favorables, des conditions de durée d’assurance ou d’âge doivent être remplies.

Conditions de durée d’assurance. Le salarié doit avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite et travaillé pendant une certaine période calculée en trimestres. Le nombre de trimestres nécessaire pour obtenir une retraite à taux plein dépend de l’année de naissance. Il est de 160 trimestres pour les personnes nées en 1948 ou avant, de 172 trimestres pour celles nées à partir de 1973, et varie entre 160 et 171 trimestres pour les assurés nés entre 1948 et 1972. Une personne née en 1952, par exemple, doit cumuler 164 trimestres, donc avoir travaillé 41 ans.

→ Conditions d’âge. À partir d’un certain âge, la pension de retraite est calculée à taux plein, quel que soit le nombre de trimestres. Cet âge varie entre 65 et 67 ans, selon la date de naissance. Le départ à la retraite à taux plein s’applique à partir de 65 ans pour les salariés nés avant juillet 1951 et de 67 ans pour ceux nés en 1955 ou après. Pour certaines catégories de personnes, cet âge reste fixé à 65 ans : en particulier les parents de trois enfants nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955, ayant interrompu ou réduit leur activité professionnelle pour élever au moins l’un d’eux pendant l’équivalent d’au moins un an au cours de ses trois premières années, à condition d’avoir cotisé au préalable au moins huit trimestres.

LA RETRAITE ANTICIPÉE

Un salarié a la possibilité de partir à la retraite avant l’âge légal à condition de remplir simultanément certaines conditions : avoir commencé à travailler très jeune et avoir effectué une longue carrière pour justifier d’une certaine durée d’assurance calculée en trimestres.

→ Conditions de début d’activité. Pour partir à la retraite avant 60 ans, l’assuré doit réunir cinq trimestres au minimum avant la fin de l’année civile de son 16e anniversaire. Pour un départ à compter de 60 ans, il lui faut comptabiliser au moins cinq trimestres avant la fin de l’année civile de son 20e anniversaire.

→ Conditions de durée de cotisation. Le salarié doit totaliser un nombre de trimestres selon sa date de naissance et l’âge auquel il souhaite un départ anticipé : avant 60 ans ou à compter de 60 ans (voir tableau).

Pour les trimestres à retenir, il convient de se reporter à la documentation de l’assurance retraite (www.lassuranceretraite.fr). À compter de 2015, certains points du compte personnel de prévention de la pénibilité peuvent être utilisés pour un départ anticipé à la retraite pour longue carrière.

EXEMPLE D’UN DÉPART ANTICIPÉ POUR UN SALARIÉ NÉ EN 1960

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité