Semaine Vétérinaire_Supplément Mensuel n° 1606 du 01/11/2014
 

Fiche pratique

Élodie Goffart

Les tests rapides de diagnostic du FeLV et du FIV sont fréquemment utilisés pour déterminer si le chat est infecté, lors de signes cliniques évocateurs de ces maladies, ou en dépistage avant la vaccination.

L’espèce féline est sensible à deux rétrovirus : le virus de la leucose féline (FeLV pour Feline leukemia virus) et celui d’immunodéficience féline (FIV pour Feline immunodeficiency virus), proche du HIV humain. Ces deux maladies sont redoutées, car les traitements sont onéreux et contraignants, et l’espérance de vie des animaux infectés significativement réduite.

L’INTÉRÊT DU DÉPISTAGE

Si la prévalence (nombre d’animaux contaminés) de ces maladies chez la population féline en général est faible, elle peut atteindre près de 30 % chez, en particulier, les chats mâles non castrés âgés de plus de 5 ans et les chatons issus de mères à portées multiples.

Plusieurs tests de dépistage rapide de ces maladies existent. Ils sont généralement entrepris lors des premières consultations (vaccination, stérilisation), afin de vérifier que le chaton n’a pas été contaminé par sa mère, et lors de suspicion de la maladie face à des symptômes d’appel (anorexie, abattement, anémie, ulcérations buccales, tumeurs) à n’importe quel moment de la vie.

La valeur d’un test se définit par sa sensibilité et sa spécificité. La première est la probabilité que le test soit positif si l’animal est bien atteint de la maladie. La seconde est celle que le résultat soit négatif si l’animal testé est réellement indemne. Pour les tests existants, ces deux paramètres sont excellents, proches de 100 %. Malgré leur aspect et leur utilisation simple, ils sont extrêmement fiables.

LE FONCTIONNEMENT DES TESTS

Deux types de tests

Certains sont spécifiques d’une maladie (FeLV ou FIV), d’autres détectent la présence des deux virus sur la même plaquette, à la suite d’une manipulation unique.

Pendant longtemps, seuls des tests sanguins étaient disponibles. Mais un kit FeLV réalisable aussi sur prélèvement de salive est à nouveau disponible. Ce dernier est particulièrement intéressant sur des animaux pour lesquels la réalisation d’une prise de sang est difficile (chats plus ou moins sauvages, jeunes chatons).

Principe de fonctionnement

Les kits de diagnostic du FeLV détectent la présence de la protéine virale P27, qui témoigne de la réplication du virus dans l’organisme. En revanche, lors de diagnostic du FIV, la présence d’anticorps anti-GP40 du virus est recherchée.

Dans tous les cas, la technique est semblable : l’échantillon à tester (sang total, sérum, plasma, salive) est mis en contact avec des particules sensibilisées. Les complexes ainsi formés migrent sur la membrane du test, avant d’être capturés au niveau d’une zone réactive où leurs concentrations provoquent la formation d’une réaction visible. Il s’agit généralement de l’apparition d’une bande ou d’un spot de couleur (rose ou bleu le plus souvent).

Une bande ou un spot de contrôle, situé à l’extrémité de la membrane, permet de s’assurer de la validité du test.

La mise en œuvre pratique

La plupart des tests fonctionnent à partir d’un échantillon de sang total, de plasma ou de sérum. En utilisant la pipette-mesure fournie, l’opérateur dépose sur la membrane de la plaque une goutte de prélèvement, puis quelques autres de réactif (trois ou cinq selon les marques). La migration de l’ensemble s’observe immédiatement sur la membrane poreuse. Le résultat est obtenu en 10 à 15 minutes. Il est indispensable de bien respecter ce délai de lecture.

Pour le test salivaire, le prélèvement s’effectue avec un écouvillon, placé dans le flacon A pendant 10 minutes. Un flacon B est préparé et, après rinçage, l’écouvillon y est laissé 10 autres minutes. La lecture du test s’effectue par la mise en évidence d’une couleur bleue dans le flacon.

LA CONSERVATION DES KITS

Les modes de conservation varient selon les marques. Les tests Snap® (laboratoire Iddexx) doivent être conservés au réfrigérateur et à l’obscurité, comme ceux de Kitvia® ou le nouveau Assure® FeLV de Zoetis. Les kits Speed® (Virbac), en revanche, se conservent à température ambiante (entre 2 et 30 °C), de même que ceux Witness® (Synbiotics/Zoetis).

Selon les fournisseurs, les kits sont conditionnés en boîtes plus ou moins grandes (cinq tests au minimum, 50 au maximum, 25 pour les tests salivaires). Selon la consommation habituelle du cabinet et les délais moyens de conservation, les grands conditionnements sont préférés car le coût unitaire du test est alors moins élevé.

Le résultat indique que le chat est négatif pour les deux maladies. Les bandes roses témoignent de la validité du test.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité