Semaine Vétérinaire_Supplément Mensuel n° 1593 du 01/07/2014

Fiche pratique

ÉLODIE GOFFART

Selon le risque encouru par le chien, le personnel des cliniques vétérinaires veille à informer le propriétaire sur les différentes méthodes de prévention de la leishmaniose, maladie potentiellement mortelle.

La leishmaniose est une maladie vectorielle (transmise par un vecteur) et mortelle, qui touche certains mammifères, en particulier le chien et l’homme. Cette affection est présente sur le pourtour méditerranéen (sud de la France, Espagne, Portugal, Grèce, Italie) et connaît une extension.

UNE MALADIE PARASITAIRE

La leishmaniose est provoquée par des parasites : les leishmanies. En France, il s’agit essentiellement de Leishmania infantum. Elle est transmise par les phlébotomes (petits moustiques), Phlebotomus ariasi et Phlebotomus perniciosus.

Les leishmanies vivent à l’intérieur de certaines cellules de leur hôte. Lors du repas sanguin du phlébotome sur un individu infecté, les leishmanies sont aspirées avec le sang et se retrouvent dans l’intestin de l’insecte. Elles se multiplient, se transforment, puis migrent de l’intestin du phlébotome vers ses glandes salivaires. Elles sont alors prêtes à être réinjectées dans l’organisme d’un autre individu, lors du prochain repas sanguin de l’insecte.

Chez le chien infecté, les symptômes de la maladie sont une perte de poids, des problèmes de peau, une épistaxis, des griffes anormalement longues, une boiterie, une anémie, une arthrite et une insuffisance rénale sévère susceptible de conduire à la mort.

LES MOYENS DE PRÉVENTION

Que l’animal habite dans une zone à risque ou qu’il s’y rende pour les vacances, il est important de prévenir cette maladie. En effet, une fois que le chien est infecté, il est trop tard.

Cette prévention associe plusieurs stratégies, à commencer par éviter les piqûres de moustique.

→ Environnement du chien. Ainsi, il est recommandé de garder les animaux à l’intérieur des habitations, dès le coucher du soleil et jusqu’à l’aube, pendant la période d’activité du phlébotome (avril à octobre). En effet, ce petit insecte silencieux a une activité essentiellement crépusculaire et nocturne, maximale entre 22 heures et minuit.

Il est également possible de vaporiser des produits insecticides à l’intérieur des pièces où dorment les chiens la nuit.

Enfin, l’installation de moustiquaires, sur les portes et les fenêtres ou autour des zones de couchage des animaux, est efficace et économique !

→ Traitements insecticides. En complément, le traitement du chien par un insecticide répulsif peut être envisagé. Plusieurs médicaments, en spot-on ou sous la forme d’un collier, disposent d’une autorisation de mise sur le marché spécifique contre les phlébotomes.

Pulvex® spot (pipette de perméthrine, MSD) est efficace une semaine contre Phlebotomus perniciosus.

Advantix® (pipette de perméthrine et d’imidaclopride, Bayer) annonce une durée d’action de deux semaines contre Phlebotomus papatasi et de trois semaines contre Phlebotomus perniciosus. Il ne faut donc pas hésiter à recommander au propriétaire d’appliquer une pipette tous les 15 jours en zone d’endémie et en période d’activité du phlébotome.

Vectra® 3D (association de dinotéfurane, de pyriproxyfène et de perméthrine, Ceva) apporte une protection contre Phlebotomus perniciosus pendant un mois.

Le collier Scalibor® (deltaméthrine, MSD) atteint son efficacité complète au bout de deux semaines et pour une durée de cinq mois contre tous les phlébotomes.

Avec les spot-on, il est essentiel de rappeler au propriétaire qu’il ne faut pas laver l’animal dans les trois jours qui précèdent ou suivent l’application.

→ Vaccination. Enfin, un vaccin contre la leishmaniose (Canileish®, Virbac) commercialisé depuis fin 2011, diminue le risque de contracter la maladie sans le supprimer totalement : il ne dispense donc pas des autres mesures de protection.

Le vaccin n’est pas dangereux pour un chien qui serait déjà porteur du parasite, mais ne présente alors aucun intérêt. C’est pourquoi un test de dépistage est proposé par le vétérinaire avant la vaccination.

Celle-ci est possible à partir de l’âge de 6 mois. Trois injections espacées de trois semaines sont nécessaires la première année, suivies d’un rappel annuel, distant d’au moins un mois par rapport aux autres vaccins.

Ce vaccin est particulièrement intéressant en zone d’endémie. Il peut également l’être pour les chiens qui y séjournent régulièrement ou sur de longues périodes (plusieurs mois). Ailleurs, en revanche, la prévalence de la maladie est faible. L’intérêt du vaccin sera alors discuté avec les propriétaires.

En France, la puce électronique est implantée dans la gouttière jugulaire gauche.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK