Semaine Vétérinaire_Supplément Mensuel n° 1577 du 01/03/2014

Fiche Pratique

Élodie Goffart

Les tenues des auxiliaires et des vétérinaires répondent à plusieurs impératifs techniques : elles sont adaptées aux conditions de travail, confortables, pratiques et faciles d’entretien. Si possible coordonnées aux couleurs de la clinique, elles doivent permettre l’identification rapide du personnel.

Le personnel du cabinet vétérinaire est exposé à de nombreux agents chimiques et infectieux. Sa tenue vestimentaire joue donc un double rôle. D’une part, elle permet d’éviter que les soignants ne ramènent chez eux des bactéries, des virus ou des champignons (tels que la teigne) potentiellement dangereux pour leurs familles ou leurs animaux. D’autre part, il convient de veiller à ce que le personnel n’introduise pas au cabinet de maladies contractées chez lui au contact de ses animaux, ou dans la rue (la parvovirose, par exemple).

Ainsi, le port d’une blouse ou d’une tunique à manches courtes, qui facilite le lavage régulier des mains et des avant-bras, d’un pantalon spécifique et de chaussures utilisées uniquement sur le lieu de travail est généralement recommandé.

CONFORTABLE ET À SA TAILLE

La tenue du personnel du cabinet vétérinaire est imposée. Il importe qu’elle soit confortable. La plupart des vêtements professionnels contiennent du coton, particulièrement doux, agréable à porter et non allergisant.

Chaque salarié doit nécessairement disposer d’une tenue adaptée à sa morphologie. En effet, il est désagréable d’être trop serré dans sa blouse. De plus, c’est inesthétique ! Il faut donc préciser sa taille avant la commande.

NETTOYÉE RÉGULIÈREMENT

La procédure suivie pour l’entretien des vêtements professionnels dans les établissements vétérinaires varie. Dans les petites structures, les auxiliaires s’occupent généralement du linge. Ils sont chargés des lessives, du séchage et du repassage des blouses ou des tuniques. Dans les cliniques plus grandes, le travail est souvent confié à une société extérieure. Les agents de celle-ci passent régulièrement récupérer le linge sale (en général une fois par semaine) et le ramènent propre et repassé.

Bien entendu plus coûteux qu’une gestion interne, un tel service externalisé est indispensable lorsque l’effectif vétérinaire et non vétérinaire est élevé.

DISPONIBLE CHEZ DIVERS FOURNISSEURS

Il est possible d’acheter les habits professionnels dans des magasins spécialisés. Dans ce cas, le matériel n’est pas spécifiquement adapté à la pratique vétérinaire : il s’agit de bouses médicales classiques. Plusieurs centrales d’achat proposent des tenues vestimentaires adaptées au personnel soignant vétérinaire et non vétérinaire. Le choix est assez varié, tant en termes de couleur que de longueur, de texture et de coupe. Enfin, plusieurs sites Internet proposent un catalogue complet de tenues professionnelles de toutes sortes.

PORTEUSE D’IMAGE

Les cabinets et les cliniques vétérinaires sont de plus en plus soucieux de l’image reflétée par leur aménagement intérieur. À l’occasion d’une rénovation ou lors de la construction d’un nouveau bâtiment, un code couleur est souvent établi afin de rendre l’ambiance plus agréable pour le personnel et les clients. Le choix des vêtements professionnels est alors coordonné au ton retenu pour les locaux.

De même, afin que les propriétaires identifient la fonction de chaque interlocuteur, les couleurs des tenues vestimentaires des vétérinaires et des auxiliaires ne sont pas identiques. C’est d’autant plus important que le personnel vétérinaire compte de plus en plus de femmes, alors que certains hommes sont ASV…

Il est également possible de faire broder sur les blouses le nom et le prénom de celui qui la porte, ainsi que sa fonction. À défaut, un badge peut être épinglé sur le vêtement.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.

En savoir plus sur cette nouveauté
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

En savoir plus


Inscrivez-vous gratuitement à nos Newsletters

Recevez tous les jours nos actualités, comme plus de 170 000 acteurs du monde vétérinaire.

Retrouvez-nous sur
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK