Semaine Vétérinaire_Supplément Mensuel n° 106 du 02/03/2017
 

FORUM

FORUM

JE PRENDS CONTACT SI LE SUIVI N’EST PAS RESPECTÉ

Les affections chroniques de la peau sont plus courantes chez certains chiens comme le sharpeï, le bouledogue ou le westie. Leur origine peut être bactériologique, parasitaire ou alimentaire. Mon rôle est donc de proposer systématiquement un examen médical par le vétérinaire. Après le diagnostic, je propose le premier rendez-vous de contrôle : par exemple, en cas d’allergie alimentaire, un régime très strict doit être respecté. Si le client ne se présente pas au rendez-vous (oubli, négligence, coût), je prends des nouvelles de l’animal par téléphone : le traitement est-il appliqué ? Quel est l’état général du chien ? A-t-il encore des signes cutanés (grattage, plaques) ? J’insiste pour qu’il revienne à la clinique en expliquant l’importance du suivi pour éviter l’aggravation et des examens complémentaires coûteux. Je peux conseiller et vendre les produits autorisés : antiparasitaires externes, croquettes “dermo-défense” ou shampooings. En hiver, certains clients ont tendance à arrêter le traitement antiparasitaire : à moi de leur rappeler qu’une faible infestation de puces peut déclencher une dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP), d’où l’importance de continuer la prévention.

Ludivine Parisot

JE MONTRE COMMENT APPLIQUER LE SHAMPOING

Chez les chiens de chasse et les nouveaux animaux de compagnie (NAC) d’animalerie, les affections de la peau les plus courantes sont la gale et la teigne, mais nous traitons aussi des allergies alimentaires, de contact et les piqûres de puces. Mon rôle principal se situe dans le suivi. Lors du renouvellement du traitement, je demande au client l’état de son animal, l’évolution des lésions, et j’en réfère au vétérinaire pour la suite à donner. Lors de la consultation, le praticien peut me demander d’effectuer des prélèvements de poils ou de squames, pour les observer au microscope ou les mettre en culture en étuve – notre dernière acquisition – afin d’identifier, par exemple, une dermatomycose. En cas d’allergie, je délivre des conseils sur l’aliment hypoallergénique et sur les allergènes présents dans l’air (à quelle période, comment rester sous le seuil allergique). Lors de lésions importantes, je peux aider le propriétaire pour le premier shampoing afin de lui montrer comment appliquer le produit et de lui expliquer les temps de pause. Les propriétaires dont l’animal souffre de dermatose chronique connaissent bien les signes d’alerte (grattage, dépilation, fatigue, etc.) et viennent donc plus rapidement en consultation, ce qui permet une prise en charge à un stade précoce de l’affection.

Mélodie Le Pennec

JE PASSE LE PEIGNE FIN POUR DÉTECTER DES PUCES

Une affection chronique de la peau nécessite des examens complémentaires et un traitement prolongé. Lors de la prise de rendez-vous, je questionne le client et note tous les commémoratifs sur sa fiche : de quand date le dernier traitement contre les puces ? Avec quel produit ? Etc. Notre région est favorable à cette infestation car, l’hiver, les animaux vivent dans des intérieurs bien chauffés et les cycles parasitaires se poursuivent. Quand l’animal arrive, en cas d’alopécie (perte de poils), je passe son pelage au peigne fin pour rechercher des puces ou leurs crottes, significatives d’une dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP). Le diagnostic établi par le vétérinaire, je peux conseiller sur le traitement de l’animal et de l’environnement pour se débarrasser de ces insectes. Je gère également les rendez-vous de contrôle et les relances téléphoniques. En été, nous voyons beaucoup de cas de dermatite pyotraumatique ou hot spot, sous la forme d’une plaque rouge dépilée et purulente, qui peut évoluer très vite et dont on ne connaît pas la cause. Je peux rassurer le client car ce n’est pas une affection grave, mais elle peut être longue à traiter !

Annick Jeanjean

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...