Semaine Vétérinaire n° 1536 du 19/04/2013
 

Formation

ÉQUIDÉS

SOPHIE PAUL-JEANJEAN

Le suivi ovarien permet la prédiction de l’ovulation chez la jument, afin de choisir le meilleur moment pour saillir ou inséminer.

SUIVI FOLLICULAIRE

Le suivi folliculaire ne se justifie que si la jument est en œstrus. Les modifications présentées par le follicule préovulatoire ne sont pas constantes ou n’apparaissent que dans les six heures qui précèdent l’ovulation, ce qui rend sa prédiction délicate lors de suivi quotidien.

L’ovulation, qui ne survient pas préférentiellement la nuit, se produit alors que le follicule mesure entre 30 et 70 mm de diamètre, avec une variation d’une jument à l’autre et, pour la même jument, d’un cycle à l’autre. Un gros follicule ne signifie pas systématiquement une ovulation imminente. Des croissances folliculaires en phase lutéale et en début de gestation surviennent, tout comme des anovulations chez des juments en œstrus. Les quatre critères à suivre attentivement sont la taille, la forme, la consistance et l’échogénicité de la paroi du follicule.

INDUCTION DE L’OVULATION

L’induction de l’ovulation est un outil intéressant. L’hormone human chorionic gonadotropin (hCG) demeure la molécule de référence. Deux analogues de la gonadotropin releasing hormone (GnRH), disposent d’une AMM vétérinaire en France : la buséréline (Réceptal(r)) en injections itératives ou la desloréline (Ovuplant(r)) en implants sous-cutanés. Quelle que soit la molécule utilisée, avant de décider d’induire une ovulation, trois critères sont à respecter : la jument doit être en œstrus, présenter un follicule préovulatoire en croissance, et ce dernier doit avoir un diamètre d’au moins 30 mm. Si le traitement est initié alors que le follicule est plus volumineux, le pourcentage d’ovulations spontanées sera d’autant plus élevé, et elles surviendront plus tôt que le délai habituel après une induction. Cela risque, en cas d’insémination artificielle ou de saillie programmées par rapport au moment de l’injection, de mettre la jument à la reproduction alors qu’elle a déjà ovulé.

En saillie naturelle ou en insémination en sperme frais, les poulinières doivent être inséminées au plus tôt 48 heures avant l’ovulation, 24 heures en cas de sperme réfrigéré et 12 à 24 heures avec du sperme congelé.

SUIVI DE LA GESTATION

Le blastocyste, formé vers J6 à J7 postovulation, garde sa forme sphérique chez la jument. Le sac vitellin est visualisé comme une structure circulaire noire, bordée par deux échos horizontaux : la cavité amniotique se forme vers J19 et l’allantoïde se développe entre J21 et J25.

L’embryon, d’environ 6 mm à J21, est visualisé par échographie vers J21 à J22 : il apparaît en bas de la vésicule. La croissance de l’allantoïde le pousse vers le haut et l’interface entre l’allantoïde et le sac vitellin est visualisée sous la forme d’une ligne échogénique reliant l’embryon aux deux côtés de la vésicule. La position de l’embryon est à peu près centrale à J29 (voir photo 1). Le développement allantoïdien, associé à la réduction du sac vitellin, fait monter les deux interphases qui se rejoignent en formant le cordon ombilical (aux environs de J40). La croissance du cordon et de l’embryon provoque la descente de celui-ci, qui se pose au fond (aux environs de 50 jours, le poulain est alors souvent sur le dos, voir photo 2). Les battements cardiaques sont visualisés comme un clignotement dans l’embryon et sont visibles à partir de J23 à J24.

La gestion de la gémellité s’effectue via la détection des doubles ovulations, puis par un diagnostic précoce de gestation (14 jours après la dernière ovulation). La présence de kystes au niveau de l’endomètre doit être notée (taille, aspect, position, absence de déplacement).

GESTION DES JUMEAUX

Contrairement aux kystes, les jumeaux sont mobiles jusqu’au 16e jour et la taille des vésicules croît quotidiennement. Lorsque deux vésicules ont une taille différente, la plus grosse se fixe avant la petite et en limite les déplacements. Des examens hebdomadaires répétés permettent d’évaluer le déroulement de la gestation et les processus de résorption. Lors de gestation bilatérale, un écrasement manuel transrectal de la vésicule la plus accessible (ou la plus petite) est conseillé. Le taux de réussite est d’environ 80 %, mais il diminue nettement si cet acte est pratiqué après 30 jours.

Les travaux pratiques ont permis aux confrères de s’exercer à palper des tractus génitaux par voie transrectale, échographier les ovaires et l’utérus et diagnostiquer des gestations chez des juments de trait. Des démonstrations de prélèvements cytobactériologiques, des biopsies utérines et des lavages utérins ont été réalisés sur des pièces anatomiques et chez les juments.

  • Sources :

    → conférences présentées lors d’une formation en reproduction équine du GTV 63, en collaboration avec la commission équine de la SNGTV, le 9 avril à Besse-en-Chandesse (Puy-de-Dôme) ;

    → conférences « suivi ovarien et induction de l’ovulation » de J.-F. Bruyas et S. Paul ; « gestation : suivi échographique et hormonal » de S. Paul, présentées au congrès SNGTV 2008.

Gestation J30 à côté d’un kyste utérin.

La croissance du cordon et de l’embryon provoque la descente de celui-ci, qui se pose au fond (vers 50 jours, le poulain est alors souvent sur le dos).

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...