Semaine Vétérinaire n° 1536 du 19/04/2013
 

Entreprise

Marie Hitz

Vous souhaitez étoffer votre équipe vétérinaire. Recruter une personne nécessite une méthodologie pour bien évaluer ses compétences et comprendre sa personnalité. Radioscopie des étapes à suivre.

Le candidat franchit la porte de votre cabinet et vous allez devoir vérifier qu’il possède effectivement les qualités requises pour devenir le collaborateur que vous recherchez. Pour limiter les risques d’erreur de recrutement, quelques étapes clés sont à respecter.

« Un bon curriculum vitae n’est pas forcément le signe d’un bon candidat », prévient Hannah Besser1, enseignante en gestion des ressources humaines à l’université Paris XII et actuellement manager chez Edf-Gdf. L’entretien est donc un moment essentiel dans le processus de recrutement. Un tête-à-tête crucial dont il est important de tirer le maximum d’informations en un temps limité.

FUYEZ L’IMPROVISATION

« Rien n’est plus désagréable que de se retrouver face à quelqu’un qui découvre votre CV pendant l’entretien de recrutement », constate Hannah Besser. La préparation de ce rendez-vous est une étape extrêmement importante. C’est une question pratique, mais aussi une question de respect vis-à-vis du candidat. Vous devez prendre connaissance de façon approfondie de son curriculum et de sa lettre de motivation. N’hésitez pas à surligner les points intéressants ou ceux qui vous posent problème et préparez vos questions en fonction des éléments qu’ils contiennent. Vous pourrez ainsi demander au candidat d’expliquer un vide dans son CV, de préciser ses fonctions précédentes ou de développer ses motivations.

La préparation passe également par le choix du lieu de réception et par l’organisation de votre emploi du temps. Choisissez un endroit calme dans la clinique et veillez à ne pas être dérangé. Il est souhaitable d’être totalement disponible pour le candidat, qu’il soit vétérinaire ou auxiliaire.

SOIGNEZ VOTRE ACCUEIL

Le moment de l’entretien venu, veillez à adopter une attitude accueillante vis-à-vis de votre candidat. Il aura plus de chances d’être vraiment lui-même si vous créez une ambiance propice à l’échange. « Brisez la glace, conseille Hannah Besser. Commencez l’entretien par quelques phrases d’introduction, de bienvenue, sans entrer directement dans le vif du sujet. » Demandez-lui, par exemple, si le trajet s’est bien passé si c’est un candidat qui vient de loin, ou s’il a trouvé facilement la clinique. L’objectif est d’aborder la personne en douceur. À cette occasion, n’oubliez pas de vous présenter et d’exposer la façon dont va se dérouler l’entretien. Donnez votre nom et rappelez votre rôle dans la clinique. Enfin, ayez une gestuelle ouverte. Serrez la main de votre candidat, indiquez-lui clairement le chemin vers votre bureau, laissez-lui le temps de s’installer correctement, asseyez-vous à une distance raisonnable (ni trop près, ni trop loin) pour que l’échange soit confortable.

PRENEZ LE TEMPS DE FAIRE CONNAISSANCE

Arrive ensuite le temps des présentations. C’est alors que se pose la question rituelle : « Doit-on d’abord présenter le poste ou laisser parler le candidat ? » S’il n’existe pas de recette idéale, Hannah Besser préconise tout de même de le laisser parler le premier. Cette solution permet en effet une présentation plus neutre du candidat. « En prenant la parole au début, le recruteur risque de laisser transparaître trop tôt ses propres attentes, et ainsi favoriser un certain opportunisme de la part de son interlocuteur », souligne-t-elle. Il risque en effet de se contenter de vous dire ce que vous souhaitez entendre. Ce choix permet également de couper court au défaut de nombreux recruteurs : une prise de parole excessive. « En général, ceux qui recrutent déclarent une proportion de 25 % de prise de parole pour 75 % d’écoute, explique Hannah Besser. En réalité cette répartition est juste, mais inversée. Commencer l’entretien par écouter le candidat est donc une bonne chose. » Demandez-lui de vous expliquer son parcours, son projet professionnel. Faites en sorte qu’il exprime sa motivation pour le poste.

SOYEZ CONCRET

Pendant que le candidat se raconte, n’oubliez pas de prendre des notes de façon à pouvoir faire le point de façon objective sur sa candidature, à tête reposée. Prenez aussi le temps de rebondir sur ses propos. N’hésitez pas à lui demander des exemples concrets, comme de vous raconter une journée ordinaire de travail dans son poste actuel ou dans un ancien poste. « Si la personne est trop fuyante, ramenez-la à du concret », insiste Hannah Besser. Une technique qui permet de déjouer les pièges des CV enjolivés et de garder la main sur l’entretien. Vous avez besoin d’en savoir plus sur le candidat, mais vous devez faire en sorte de n’entendre que ce qui vous est utile.

SOYEZ CONVAINCANT

Lors de la présentation de la clinique et du poste, utilisez une description que vous aurez rédigée en amont et invitez le candidat à réagir et à poser des questions. Efforcez-vous d’y répondre avec le plus de clarté possible. Attention, la conviction ne viendra pas que de vos propos, elle tient aussi à votre attitude. « Soyez vous-même représentatif des valeurs prônées, prévient Hannah Besser. Si vous exigez du candidat qu’il soit organisé et ordonné, prenez garde à le recevoir dans un bureau rangé. » Gardez à l’esprit que, tout comme le candidat doit vous donner envie de le recruter, vous devez donner envie à une personne de valeur de rejoindre votre clinique.

SACHEZ CONCLURE

Votre temps est précieux et celui du candidat aussi. Une fois que vous avez obtenu les informations nécessaires à l’élaboration de votre choix, il est inutile de prolonger l’entretien. Il faut conclure. Donnez votre ressenti sur l’échange de manière respectueuse. Vous pouvez amorcer votre phrase par « j’ai l’impression que… ». Laissez le candidat faire de même. Remerciez-le de s’être déplacé et dites-lui quelles seront les étapes suivantes (délais de réponse, nouvel entretien avec les membres de l’équipe, etc.).

Enfin, même si vous pensez que la personne ne correspond absolument pas au poste, vous n’êtes pas tenu de donner votre réponse immédiatement. Adoptez une attitude prudente, sachant qu’aujourd’hui, certains candidats ont tendance à réagir assez violemment. Si, au contraire, vous pensez tenir la perle rare, ne vous précipitez pas pour autant. Prenez le temps de la réflexion afin d’être certain de ne pas subir votre enthousiasme.

  • 1 Coauteure avec Jean-Christophe Durieux de « Réussissez vos recrutements, de la définition du besoin à l’intégration du collaborateur », collection Formation permanente, ESF éditeur.

LES QUATRE RÈGLES DE LA PRISE DE NOTES EN ENTRETIEN

Prendre des notes in extenso de tout ce que dit le candidat, en procédant par mots clés et en utilisant les termes qu’il emploie.

Reformuler et résumer ses propos sur la base des notes ainsi prises.

Associer le candidat au contenu et à la justesse de la prise de notes.

Corriger les malentendus éventuels avant le départ du candidat.

LES ERREURS À ÉVITER LORS DU RECRUTEMENT

Monopoliser le temps de parole.

Faire plusieurs choses en même temps pendant l’entretien.

Arborer une tenue inadaptée à la circonstance.

Adopter un ton trop administratif pendant l’échange.

Chercher à manipuler le candidat par tous les moyens.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...