Semaine Vétérinaire n° 1536 du 19/04/2013
 

Recherche canine

Actu

SANTÉ ANIMALE

Hélène Rose

L’équipe de Cécile Clercx, professeur à la faculté de médecine vétérinaire de Liège, a été accueillie à l’ENVA le 6 avril, dans le cadre de son programme de recherche.

La fibrose pulmonaire idiopathique canine affecte principalement le west highland white terrier. Dans d’autres races (scottish terrier, cairn terrier, etc.), son incidence est plus faible. L’étiopathogénie est mal connue à ce jour, comme chez l’homme où l’espérance de vie moyenne est de trois à cinq ans après le diagnostic.

Les recherches de l’équipe liégeoise, qui collabore avec l’uni­versité d’Helsinki, visent à comprendre les mécanis­mes physiologiques en œuvre (une modification des voies de signalisation du TGFΒ1, facteur pro-fibrosant, est notamment suspectée), à isoler des gènes et des facteurs environnementaux favorisants, mais aussi à identifier des biomarqueurs qui faciliteraient le diagnostic. De nouvelles cibles thérapeutiques pourraient être identifiées.

Un réseau de partenaires européens contribue au recrutement des cas. De nouveaux échantillons sont en effet nécessaires pour élargir la base de données, qu’ils proviennent de chiens sains (de préférence âgés) ou atteints2. Le Club français du westie a souhaité participer, et une première journée de collecte a été organisée l’année dernière à VetAgro Sup (Lyon). Cette année, dix chiens munis de leurs pedigrees se sont prêtés de bonne grâce aux différents examens (auscultation, prise de sang, test de performance à la marche et, selon les cas, échocardiographie, électrocardiogramme et dosage des gaz sanguins artériels).

Un diagnostic clinique difficile

Chez le westie, la maladie atteint surtout des chiens de plus de six ans. Les principaux symptômes sont une intolérance à l’effort, de la toux, de la dyspnée et de la tachypnée, même au repos. L’hypoxémie entraîne parfois des épisodes de syncope ou de cyanose. Des crépitements inspiratoires diffus et marqués à l’auscultation pulmonaire sont un signe d’appel. Pour établir le diagnostic, il convient d’exclure d’autres maladies interstitiel­les pulmonaires, via la radiographie, l’échocardiographie, la bronchoscopie avec lavage broncho-alvéolaire. Un scanner thoracique est informatif, mais seule l’analyse histopathologique permet un diagnostic de certitude.

S’il n’existe pas de traitement spécifique à ce jour, la N-acétylcystéine améliore la qualité de vie des chiens. Les corticoïdes sont à éviter, sauf en cas d’inflammation associée (trachéite, bronchite).

  • 1 Transforming growth factor Β.

  • 2 En cas de suspicion clinique ou pour des informations concernant les prélèvements à effectuer, contacter Cécile Clercx (cclercx@ulg.ac.be) ou Élodie Roels (eroels@ulg.ac.be).

Cécile Clercx (deuxième en partant de la gauche) en compagnie de propriétaires membres du Club français des westies. À ses côtés, Véronique Desramé, la présidente de ce club, non affilié à la SCC.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...