Semaine Vétérinaire n° 1535 du 12/04/2013
 

Entre nous

VOUS AVEZ LA PAROLE

SÉBASTIEN KNOCKAERT

PRATICIEN À HERBIGNAC (LOIRE-ATLANTIQUE)

Alors que l’Ordre tente mollement de statuer sur la reconnaissance d’un diplôme d’ostéopathie vétérinaire, certains en ont fait un véritable business. On ne compte plus les “écoles” d’ostéopathie ouvertes à tous, offrant une formation en quinze jours (qui discrédite totalement la discipline) et dont on sort opérationnel pour la modique somme de 2 000 €, paiement en quatre fois accepté.

Mais le plus scandaleux dans l’affaire, c’est que des professeurs d’ENV soutiennent ces formations, voire y enseignent, notamment l’anatomie (comprend qui peut !). Ces mêmes professeurs qui font passer des examens d’anatomie pointilleux sur deux ans aux futurs vétérinaires enseignent cette matière à des néophytes en quinze jours, voire moins. Qu’en pensent les étudiants des écoles vétérinaires et, surtout, les élèves de la formation d’ostéopathie vétérinaire créée à Oniris (Nantes) ?

Et il y en a d’autres : des vétérinaires qui enseignent dans des formations diverses et avariées, des groupements d’intérêt économique inculquant l’ostéopathie aux éleveurs ruraux à travers toute la France, des organisateurs de “week-ends pour soigner son cheval”. Ceux-là n’ont qu’une vision individualiste et à court terme de l’ostéopathie animale.

Enseignez des “trucs” ostéopathiques à des éleveurs ruraux et, dans cinq ans, plus aucun d’eux n’appellera son vétérinaire ostéopathe pour un veau qui ne tète pas ou une vache qui présente une douleur lombaire.

Formez des légions d’ostéopathes canins qui, eux, auront le droit de faire de la publicité et casseront les prix, et bientôt l’ostéopathie vétérinaire canine aura disparu.

Incitez les propriétaires de chevaux à manipuler eux-mêmes leurs animaux, et le plus bel animal, ostéopathiquement parlant, ne verra plus un vétérinaire ostéopathe d’ici peu.

Sans parler des risques liés à des manipulations inopportunes par des béotiens qui n’auront pas examiné d’abord l’animal…

Ces “faiseurs d’ostéopathes” me rétorqueront qu’ils répondent à une demande. Mais Carrefour, Auchan et Leclerc, en cassant les prix, répondent aussi à une demande. Apple, en vendant un iPhone 12 à 550 € répond aussi à une demande, de même que MacDonald’s avec sa soi-disant malbouffe…

L’intérêt croissant des vétérinaires et de leur clientèle pour cette médecine complémentaire sera alors réduit à néant par ces gagne-petit qui n’agissent que dans leur propre intérêt.

Certes, l’ostéopathie animale ne peut pas être exclusivement vétérinaire. Mais qu’elle soit enseignée sans distinction ni raison par des vétérinaires et des professeurs d’école laisse un goût bien amer aux vétérinaires ostéopathes.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité