Semaine Vétérinaire n° 1535 du 12/04/2013
 

Formation

ÉQUIDÉS

JEAN-MARC BETSCH*, SOPHIE PAUL-JEANJEAN**


*praticien à Méheudin (Orne). Article tiré de la conférence présentée lors des journées annuelles de l’Avef à Reims, en 2012.

POINTS FORTS

– La visite d’achat d’une jument reproductrice exige l’obtention de commémoratifs précis afin d’éclairer significativement le pronostic.

– Il convient de réaliser a minima : un examen général succinct (auscultations cardiaque et pulmonaire); une évaluation précise du périnée, de la vulve et du col ; une palpation et une échographie transrectales ; une cytologie et une bactériologie utérines.

– Chez toute jument vide depuis plus d’un an, une biopsie utérine est à effectuer en plus.

– Les autres examens complémentaires (hystéroscopie, dosages hormonaux, caryotype, etc.) sont optionnels.

La visite d’achat de la poulinière est un sujet peu abordé, car la demande sur le terrain est curieusement inexistante, même si la question de la fertilité d’une jument vide se pose en permanence. Les agences de vente demandent régulièrement au vétérinaire « un certificat d’aptitude à la reproduction ». Plutôt que de répondre oui ou non, il est vivement conseillé de seulement préciser : « Aux vues des examens demandés et pratiqués (par exemple, observation du tractus génital externe, palpation et échographie transrectale du tractus génital interne), je n’ai pas observé d’anomalies susceptibles d’entraver une carrière de reproductrice. »

Le futur acheteur veut en général savoir combien la jument pourra porter de poulains au cours de sa carrière de reproductrice, alors que le praticien ne pourra qu’effectuer un bilan gynécologique plus ou moins complet et estimer la fertilité de l’année suivante.

IMPORTANCE DES COMMÉMORATIFS

Les notions de physiopathologie sont fondamentales, car elles expliquent l’importance des commémoratifs qui, s’ils sont précis, ont une forte valeur pronostique sur l’avenir reproducteur de l’animal. La plupart des juments fertiles sont fécondées en moins de deux cycles. Ainsi, si une poulinière reste vide après deux ou trois cycles correctement “utilisés” (ovulations constatées à moins de 48 heures, étalon fertile), il existe une anomalie.

La fertilité des juments est relativement stable jusqu’à l’âge de 13 ou 14 ans, puis une baisse progressive est observée. Chaque femelle présente un stock d’ovocytes dont le nombre et la qualité diminuent au fil des années. Cette “sénescence ovarienne”, cause de subfertilité, précède souvent dans le temps la dégénérescence utérine. Le taux de résorptions embryonnaires entre 15 et 40 jours est d’environ 7 à 8 %, et celui des résorptions plus tardives et des avortements (entre 40 jours et le terme) est du même ordre.

PATHOLOGIE UTÉRINE

En dehors des facteurs externes (étalon, technique d’insémination, suivi gynécologique, etc.), l’ensemble du tractus génital de la jument peut être à l’origine d’une infertilité, mais la pathologie utérine reste la principale cause. Les anomalies de conformation périnéale, vulvaire ou les anomalies cervicales sont importantes à déceler, car elles prédisposent aux infections de l’endomètre et aux pertes embryonnaires. Les anomalies de cyclicité ovarienne peuvent être incriminées (immaturité, sénescence, follicules anovulatoires, hémorragies ovariennes, tumeurs), mais si la cyclicité est régulière, d’autres causes sont à rechercher.

L’utérus présente six lésions principales à l’origine d’une infertilité : l’endométrite, la fibrose périglandulaire, les lacunes lymphatiques et les kystes utérins, la dilatation kystique glandulaire, l’atrophie glandulaire, et le dysynchronisme tissulaire. L’endométrite est de loin la plus importante et toutes ces lésions peuvent coexister chez une jument subfertile.

L’étiologie des avortements reste inconnue dans environ 15 % des cas et certaines lésions utérines ou extra-utérines pourraient être impliquées (déficits vasculaires, anomalies du myomètre, etc.). Une jument qui a avorté deux fois ou plus présentera donc le risque d’un nouvel avortement.

DÉTERMINATION DES JUMENTS À RISQUE

L’objectif de la discussion avec l’éleveur est de déterminer quelles sont les juments à risque, quels seront les examens minimaux à réaliser (voir tableau), et quel pourra être le pronostic reproducteur. Les commémoratifs (cyclicité, traitements, fertilité antérieure, circonstances du dernier poulinage, etc.) sont utiles pour choisir les examens complémentaires, ainsi que pour l’interprétation et le pronostic de ces mêmes examens. Ils donnent au praticien une idée de l’évolution dans le temps des différentes lésions utérines, par exemple, tandis que l’examen complémentaire fournit une image instantanée des lésions.

Si l’infertilité semble installée depuis plus d’un an, une biopsie utérine est fortement indiquée, en plus des examens de base. De même, si l’endométrite reste la principale cause d’infertilité chez la jument et qu’elle peut être diagnostiquée avec fiabilité via un prélèvement cytologique par lavage, sa sévérité et sa profondeur dans le tissu utérin ne peuvent être appréciées que grâce à l’histologie.

JEAN-MARC BETSCH, praticien à Méheudin (Orne). Article tiré de la conférence présentée lors des journées annuelles de l’Avef à Reims, en 2012.

LES EXAMENS DE BASE CHEZ LA POULINIÈRE

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité