Semaine Vétérinaire n° 1534 du 05/04/2013

AILLEURS

Entre nous

VOUS AVEZ LA PAROLE

En Suisse, certaines exigences de la législation sur la protection des animaux (en vigueur depuis 2008) ont été assorties de délais transitoires pour assurer une période d’adaptation. Or ces délais expirent cet été. Toutes les espèces sont concernées et 36 dispositions vont permettre de régir les infrastructures, la formation des détenteurs, et la détention des animaux.

Chez les chevaux, par exemple, des changements majeurs sont mentionnés dans ces dispositions, comme la nécessité pour ces animaux d’avoir des contacts visuels, auditifs et olfactifs avec des congénères. En outre, de nouvelles dimensions minimales sont formulées pour les aires de sortie. « Les juments poulinières avec leur poulain, les jeunes chevaux et les autres chevaux qui ne font pas l’objet d’une utilisation doivent pouvoir bénéficier de sorties tous les jours pendant au moins deux heures. » de leur côté, « les chevaux qui font l’objet d’une utilisation doivent pouvoir bénéficier de sorties au moins deux jours par semaine pendant au moins deux heures par jour ». Autre point, spécifique à la Suisse : les personnes qui détiennent des chevaux doivent obtenir une attestation à l’issue de la formation obligatoire.

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK