Semaine Vétérinaire n° 1529 du 01/03/2013

LE FILM

Évasions

Michel Bertrou

Sélectionné dans de nombreux festivals en 20121, le dernier opus de Denis Côté sort en salles2. Tourné au parc Safari, au sud de Montréal (notamment dans les bâtiments de ciment et de tôle où les animaux sont mis à l’abri de l’hiver canadien), Bestiaire est moins un documentaire qu’un essai cinématographique visant une nouvelle manière de filmer les animaux3. Méticuleuse autant qu’intrigante, la proposition du cinéaste a quelque chose du jeu du chat et de la souris avec le spectateur. Libre à celui-ci de ne pas suivre ou au contraire de se laisser envoûter. Fragments d’animaux, cornes, sabots, museaux, têtes, etc., l’attention est constamment attirée par la réinvention de cadres surprenants. Mystère d’apparitions et de disparitions, mouvements hypnotiques, etc., les plans se suivent, s’inscrivent dans la durée, sans dramatisation ni commentaire. « Je voulais que l’approche détachée de ces plans frontaux amène le spectateur à une réflexion, mais une réflexion bien à lui, non guidée par le film », justifie le réalisateur. Sur ces images rigoureuses et libres, sans finalité narrative, le son (à 70 % recréé) fait planer un hors-champ menaçant, rappelant le travail de fiction4 du Québécois. Sans doute Bestiaire est-il moins un film sur l’enfermement des animaux que sur celui de notre regard et le pouvoir qu’aurait le cinéma de l’émanciper.

Bestiaire, de Denis Côté (Canada), 2012, 1 h 12, DCP/HD, Format 1,78 : 1, sorti le 27 février 2013.

  • 1 Voir aussi La Semaine Vétérinaire n° 1487 en page 55.

  • 2 Un DVD devrait être édité à l’automne.

  • 3 Sans en être évacués, les êtres humains y occupent la même place que les animaux.

  • 4 Les États nordiques (2005), Nos Vies privées (2007), Elle Veut le chaos (2008), Curling (2010).

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK